Logo Assembly Logo Hemicycle

M. Aleksander POCIEJ

Mandats

Dans les groupes politiques

  • Président(e) : Groupe du Parti populaire européen depuis le 08/10/2018
  • Vice-Président(e) : Groupe du Parti populaire européen du 08/02/2018 au 07/10/2018
  • Membre : Groupe du Parti populaire européen du 25/01/2016 au 07/02/2018

A l'Assemblée

  • depuis le 27/01/2020 Représentant-Pologne
  • du 25/01/2016 au 26/01/2020 Suppléant-Pologne

Dans les commissions et sous-commission(s)

  • Président(e) de Groupe politique : Comité présidentiel (depuis le 08/10/2018)
  • Président(e) de Groupe politique : Bureau de l'Assemblée (depuis le 08/10/2018)
  • Président(e) de Groupe politique : Commission permanente (depuis le 08/10/2018)
  • Ex officio (Article 19.5 du Règlement - Président(e)s des groupes politiques ) : Commission des questions politiques et de la démocratie (depuis le 08/10/2018)
  • Ex officio (Article 19.5 du Règlement - Président(e)s des groupes politiques ) : Commission des questions juridiques et des droits de l'homme (depuis le 08/10/2018)
  • Ex officio (Article 19.5 du Règlement - Président(e)s des groupes politiques ) : Commission pour le respect des obligations et engagements des États membres du Conseil de l'Europe (Commission de suivi) (depuis le 08/10/2018)
  • Ex officio (Article 19.5 du Règlement - Président(e)s des groupes politiques ) : Commission du Règlement, des immunités et des affaires institutionnelles (depuis le 08/10/2018)
  • Membre : Commission pour le respect des obligations et engagements des États membres du Conseil de l'Europe (Commission de suivi) (du 29/01/2016 au 20/01/2019)
  • Remplaçant(e) PPE/DC : Commission sur l’élection des juges à la Cour européenne des droits de l’homme (depuis le 29/01/2016)
  • Titulaire : Commission des questions juridiques et des droits de l'homme (du 25/01/2016 au 26/01/2020)
  • Président(e) de Groupe politique : Sous-commission sur les conflits entre les Etats membres du Conseil de l'Europe (depuis le 08/10/2018)
  • Remplaçant(e) de M. Killion MUNYAMA (Titulaire) : Commission des migrations, des réfugiés et des personnes déplacées (depuis le 25/01/2016)

Interventions

Derniers discours

31/01/2020 | 10:32:23 Monsieur le Président, merci beaucoup d'avoir remarqué l'existence de notre groupe. Oui, je sais que c'était le remplaçant et vous êtes absolument excusé. Je voudrais tout d'abord remercier Monsieur SCHMIDT. Le sujet de ce rapport est très important parce que susceptible de miner notre vie politique. Bien sûr, un Etat peut détruire la démocratie par ses propres actions. Nous en voyons de nombreux exemples sur le continent européen, mais il y a un sujet pire encore : la déstabilisation venant... 29/01/2020 | 18:34:02 Monsieur le Président, Cher Andreas NICK, Je veux commencer par vous saluer, à la place que vous prenez ici aujourd'hui, à ma connaissance, pour la première fois. Bonne chance.  J'ai vu quelque part ici Monsieur Piotr TOLSTOY – je sais qu'il maîtrise très bien la langue française – et je vais donc m'exprimer en français. Le Parti populaire européen partage l'avis de beaucoup de membres de notre Assemblée qui pensent qu'avoir en leur sein la délégation russe permettrait à l'Assemblée d'exercer... 29/01/2020 | 16:50:24 Permettez-moi de passer à l'anglais parce que je vais maintenant parler de différentes choses. Je ne partage pas l'enthousiasme sans réserve de Monsieur KOX à l'égard de ce mécanisme. Le chemin qui nous a menés à ce rapport, à cette proposition, a été très long et douloureux. La nouvelle procédure actuellement sur la table est le fruit de la plus grande crise que cette Assemblée ait connue au cours de ses 70 ans d'histoire. Cette proposition était-elle en quelque sorte un écran de fumée... 28/01/2020 | 11:27:54 Merci madame la Présidente. D'abord je dois remercier le rapporteur et la personne, qui n'est plus avec nous, qui a fourni un grand travail, un député du Luxembourg, Monsieur Cruchten, qui a beaucoup travaillé sur ce rapport. Quand j'entends le représentant des conservateurs dire: "C'est la Pologne qui est accusée ici". Ce n'est pas vrai. C'est le gouvernement qui maintient une politique antidémocratique, anti-européenne et qui détruit l'Etat du droit, annulant la séparation des pouvoirs... 03/10/2019 | 12:07:16 Il y a soixante-dix ans, dans une Europe déchirée par une terrible guerre, les grands esprits ont construit un nouvel ordre fondé sur la paix, la démocratie et des économies libérales. Dans la perspective actuelle, le projet mis en œuvre par 47 pays d'Europe peut être considéré comme une avalanche de succès. Les normes élevées en matière de droits de l'homme, préconisées dès le début par le Conseil, sont devenues un modèle pour les pays qui le rejoindront. Dans les années 90, pour tous les...

Activités