Logo Assembly Logo Hemicycle

Robert Biedroń, Rapporteur général sur les droits des personnes LGBT

La Commission sur l’égalité et la non-discrimination a désigné à l’unanimité M. Robert Biedroń en tant que Rapporteur général sur les droits des personnes LGBT lors de sa réunion à Madrid le 17 septembre 2013. M. Biedroń remplace M. Håkon Haugli qui a été le premier membre à avoir ce mandat. Le Rapporteur général sur les droits des personnes LGBT a la responsabilité d’intervenir dans le domaine de la protection et de la promotion des droits des personnes LGBT, en particulier sur les questions de discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Dans cet interview, M. Biedroń explique son rôle et les priorités de son mandat.

Vous venez d’être désigné Rapporteur général Pourriez-vous nous en dire plus sur votre rôle au sein de l’Assemblée et les priorités de votre mandat pour l’année à venir?

Le Rapporteur général joue un rôle important au sein de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Je peux intervenir dans le domaine de la protection et de la promotion des droits des personnes LGBT. Je dois également faire rapport à la Commission sur l’égalité et la non-discrimination sur les informations collectées et les actions menées. Les violations des droits des personnes LGBT sont un problème majeur en Europe. L’Assemblée parlementaire a adopté plusieurs résolutions et recommandations à ce sujet et je vais assurer le suivi concernant leur mise en œuvre. Le rapport de M. Håkon Haugli, ancien Rapporteur général sur “la lutte contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre” sera ma feuille de route. Je ferai de mon mieux afin de continuer son excellent travail.

Quels sont, à votre avis, les principaux sujets de préoccupation concernant la situation des personnes LGBT en Europe?

Je suis convaincu qu’il est crucial de comprendre que les droits des personnes LGBT sont des droits de l’homme fondamentaux. La criminalisation des relations entre personnes de même sexe dans certaines parties de l’Europe ou la législation sur l’interdiction de la dite “propagande homosexuelle” vont à l’encontre des droits de l’homme fondamentaux. Certains Etats devraient être encouragés à exécuter les jugements de la Cour européenne des droits de l’homme. La situation des personnes transgenres et des femmes LBT mériterait une attention plus importante dans les travaux de l’Assemblée. Je vois le Rapporteur général comme un lien fort entre l’Assemblée et les institutions des droits de l’homme et je vais essayer de suivre cette ligne.

En mars 2013, la Commission sur l’égalité et la non-discrimination a organisé une conférence majeure sur la liberté d’expression pour les personnes LGBT à Varsovie. Comment évaluez-vous la situation des personnes LGBT en Pologne?

La Conférence de Varsovie a été un symbole important de changements dans cette partie de l’Europe. Il n’aurait pas été possible d’organiser cette conférence au Parlement polonais il y a quelques années. Des changements positifs relatifs à la situation des personnes LGBT sont visibles en Pologne. A cet égard, la Pologne pourrait être un bon exemple pour d’autres pays. Je suis le premier député ouvertement homosexuel en Europe Centrale et Orientale et le Rapporteur général, ce qui est un signe de changements et une chance pour plus de développements dans le domaine des droits de l’homme.
 

A propos du Rapporteur général

M. Biedroń a été élu membre du Parlement polonais le 9 octobre 2011 et a participé depuis aux travaux de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et de sa Commission sur l’égalité et la non-discrimination. Il est également Vice-Président de la Commission des affaires juridiques et des droits de l’homme et un membre de la Commission des affaires étrangères à la Sejm. M. Biedroń détient un Master en sciences politiques, est diplômé de l’Ecole des sciences politiques et des leaders sociaux et de l’école des droits de l’homme du Comité d’Helsinki pour les droits de l’homme.

Avant son élection, il était un membre du Conseil de programme et de consultation de Mme Izabela Jaruga-Nowacka, plénipotentiaire du gouvernement pour l’égalité entre femmes et hommes et un conseiller du Vice Premier Ministre. M. Biedroń a conçu et préside de longue date la Campagne contre l’homophobie. Il est également un membre de plusieurs conseils et fondations.