Logo Assembly Logo Hemicycle

Pedro Agramunt rend hommage à la Serbie pour sa réaction à la crise des réfugiés

Le Président de l’APCE, Pedro Agramunt, s’adressant aujourd’hui à l’Assemblée nationale serbe, a rendu hommage à la Serbie pour sa réaction à la crise des réfugiés, soulignant qu’il y a un an, le pays avait été particulièrement affecté par une arrivée massive de migrants et de réfugiés, et avait fait son maximum pour leur permettre de traverser son territoire dans les meilleures conditions possibles. « L’afflux actuel de réfugiés n’est pas prêt de cesser, et aucun pays ne peut, à lui seul, relever efficacement le défi » a-t-il prévenu, soulignant la nécessité d’une « approche commune et réaliste fondée sur la solidarité et un partage équitable des responsabilités ». « Les accords conclus au niveau multilatéral doivent être respectés, ils ne doivent pas être sapés par des actions unilatérales », a-t-il déclaré.

Face à des défis tels que la crise des réfugiés, le terrorisme international, la vague de populisme de gauche et de droite et les conflits non résolus en Europe, « la seule manière d’avancer est de nous concentrer sur ce qui nous unit, en privilégiant le dialogue plutôt que la confrontation » a déclaré M. Agramunt. « Nous devons travailler ensemble et rechercher des solutions face aux problèmes qui nous divisent, rechercher des compromis pour atteindre nos buts communs », a-t-il ajouté.

Il a dénoncé la haine et la peur propagés par les terroristes et a rappelé l’initiative de l’APCE #NiHaineNiPeur lancée en juin de cette année.

Il a également félicité le Premier Ministre Vucic pour son engagement en faveur de la réconciliation dans la région et du développement de la coopération régionale. En matière de réconciliation, le Président a souligné que « certaines mesures courageuses ont été prises par des hommes politiques qui ont fait preuve de leadership, de vision et de responsabilité », et que « les efforts de réconciliation en Europe du Sud-Est devraient servir d’exemple à tous les Etats membres du Conseil de l’Europe qui sont encore, malheureusement, divisés par des conflits ».

Enfin, il a évoqué les progrès de la Serbie sur la voie de l’intégration européenne et la coopération entre la Serbie et le Conseil de l’Europe dans ce contexte. « La préparation de l’adhésion implique de profondes réformes dans les secteurs judiciaire, de la lutte contre la corruption, du respect des droits fondamentaux et des minorités, de la liberté des médias, ainsi que de la sécurité ; dans tous ces domaines, le Conseil de l’Europe est prêt à vous apporter une expertise précieuse pour vous aider à atteindre votre but. Ensemble, nous pouvons avancer beaucoup plus rapidement », a-t-il conclu, encourageant les représentants du gouvernement et les parlementaires à utiliser pleinement l’expertise du Conseil de l’Europe.