Logo Assembly Logo Hemicycle

Le dopage d’Etat, une honte qui doit cesser immédiatement, déclare un rapporteur

Le rapporteur de l’APCE, Mogens Jensen (Danemark, SOC), a réagi aujourd’hui à la publication du rapport de Richard H. McLaren sur l’enquête indépendante menée à la demande de l’Agence mondiale antidopage ; le rapport a été publié le 9 décembre, Journée internationale de lutte contre la corruption. « Le rapport témoigne de la crise que traverse actuellement le sport international, et je félicite le professeur McLaren pour son travail rigoureux et courageux. Il démontre clairement la violation systématique des règles antidopage par les organisations sportives russes et, de fait, par le gouvernement russe », a-t-il déclaré.

« Aujourd’hui, deux grandes menaces pèsent sur l’intégrité du sport : le trucage de matchs à grande échelle par le crime organisé, et le dopage d’État. Ces deux phénomènes réduisent les événements sportifs à des spectacles truqués dans lesquels les sportifs sont traités comme des marionnettes, au mépris de leur dignité humaine et souvent aussi au détriment de leur santé », a-t-il ajouté.

M. Jensen a souligné que « les parlements ont le pouvoir et l’obligation de se pencher sur les fautes commises par les gouvernements. C’est pourquoi, parallèlement aux mesures juridiques et organisationnelles que réclament les associations sportives internationales, les parlementaires doivent eux aussi tirer les conclusions politiques des révélations du rapport McLaren ».

En outre, le rapporteur a souligné qu’« à titre individuel, les sportifs n’ont peut-être pas les moyens de se soustraire à un tel système de dopage d’État. En conséquence, il ne suffit pas de sanctionner les sportifs individuellement. La responsabilité ultime d’infractions d’une telle ampleur revient aux organisations sportives et aux autorités compétentes ». M. Jensen a appelé la Russie « à reconnaître avoir contourné de manière systémique les règles antidopage internationales et à se retirer des compétitions sportives internationales jusqu’à ce que les mesures qui s’imposent aient été prises ».

M. Jensen prépare actuellement un rapport sur « La crise de légitimité de la gouvernance internationale du sport » pour la Commission de la culture, de la science, de l’éducation et des médias de l’APCE ; le rapport traitera des problèmes d’intégrité, de corruption et de répartition des responsabilités au sein des organisations sportives et des pouvoirs publics.