Logo Assembly Logo Hemicycle

Michele Nicoletti : 'Préserver l'unité européenne : un objectif commun'

« Nous devons déployer tous nos efforts en ces temps difficiles pour assumer notre responsabilité principale, qui est de préserver l'unité européenne », a déclaré aujourd'hui le Président de l'APCE, Michele Nicoletti, en saluant les initiatives du Congrès visant à rapprocher les peuples et à maintenir l'unité européenne. Evoquant le courage comme valeur clé, il a ajouté : « Nous ne devons pas avoir peur de dénoncer toute violation des droits de l'homme commise sur n'importe quelle partie de notre continent, par n'importe quelle autorité », tout en restant fidèles à notre mission.

S’exprimant aujourd’hui lors de la 34ème Session plénière du Congrès, le Président de l'APCE a rappelé que le succès de la démocratie n'était possible qu’avec une participation des citoyens à la vie civique. « La participation à la gouvernance locale est la meilleure façon de maintenir une démocratie vivace; si la démocratie s’éteint au niveau local, elle s’éteint également à un niveau plus large, au niveau national », a-t-il déclaré.

M. Nicoletti a également souligné le rôle essentiel des représentants locaux et régionaux dans deux domaines : l'accueil et l'intégration des migrants et des réfugiés, et la lutte contre la corruption. « Je me réjouis que l’une des priorités de travail du Congrès soit de remédier aux conséquences de la crise migratoire et des réfugiés », a-t-il déclaré.

Enfin, il a mis l’accent sur son initiative des ‘Réseaux universitaires’ lancée en janvier dernier, et a suggéré l'idée d'établir des Réseaux universitaires européens pour les principales conventions du Conseil de l'Europe, y compris la Convention d'Istanbul et les Conventions contre la corruption. Cette initiative serait pour le Conseil de l'Europe « l'occasion d'avoir une interaction plus forte avec la communauté universitaire et de renforcer la mobilisation des enseignants, des chercheurs et des étudiants des 47 Etats membres autour de nos valeurs », a conclu M. Nicoletti.