Logo Assembly Logo Hemicycle

Bélarus : un rapporteur de l'APCE est indigné que Dmitri Pavlichenko soit de retour dans la rue

André Gattolin, rapporteur de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur « En finir avec les disparitions forcées sur le territoire du Conseil de l’Europe » s’est dit aujourd’hui scandalisé que Dmitry Pavlichenko soit toujours dans les rues de Minsk, menaçant les manifestants au lieu de faire face à la justice pour son rôle dans la disparition forcée de Yuri Zakharenko, un ancien ministre de l'intérieur, Victor Gonchar, un ancien vice-président du Parlement, Anatoly Krasovski, un homme d'affaires qui a disparu aux côtés de M. Gonchar, et Dmitri Zavadski, un cameraman de la télévision russe.

« En 2004, le rapporteur de l'APCE Christos Pourgourides a enquêté sur ces disparitions et a conclu que M. Pavlichenko était un suspect clé, aux côtés du procureur général Victor Sheyman et du ministre de l'intérieur Youri Sivakov. Il a établi que les personnes disparues avaient probablement été abattues, avec le pistolet d'exécution officiel qui est réservé à la peine de mort, par un escadron de la mort Omon dirigé par Dmitry Pavlichenko, en tant que ‘traîtres’ qui avaient été condamnés en secret à la peine de mort. L'Assemblée a ensuite demandé que tous les suspects soient traduits en justice. Cela n'a jamais été fait. Aujourd'hui, M. Pavlichenko est de retour dans la rue et appelle les manifestants de ‘traîtres’. Tout le monde au Bélarus sait ce que cela signifie. Pour le bien de la justice et de la réconciliation, M. Pavlichenko doit être arrêté. Il doit enfin être traduit devant un tribunal », a déclaré M. Gattolin.