Logo Assembly Logo Hemicycle

Andrei Savinykh: 'La situation politique est appelée à changer ; elle n'est plus en phase avec l'époque' »

« La situation politique au Bélarus est appelée à changer. Nous voyons bien qu’elle n’est plus en phase avec l’époque » a expliqué aujourd’hui Andrei Savinykh, Président de la Commission permanente des affaires internationales de l’Assemblée nationale du Bélarus, lors d’une audition devant la Commission des questions politiques de l’APCE sur la situation au Bélarus à la suite de l’élection présidentielle.

Certains changements sont nécessaires et nous y travaillons. Nous sommes prêts à nous y investir et à engager le dialogue sur ces changements, mais tout cela doit se faire dans le strict respect de la loi. Le dialogue ne peut se tenir sous la pression de la violence insurrectionnelle de la rue. Il doit être organisé de sorte à assurer un développement socioéconomique satisfaisant pour le pays et un progrès politique positif », a-t-il déclaré.

M. Savinykh a expliqué que la campagne présidentielle a été caractérisée par une grande intensité émotionnelle. « Nous ne pouvons hélas que constater que les activités de certains candidats avaient pour but d’accroître la tension sociale. Il y a eu beaucoup de désinformation et de manipulation psychologique. Après le jour du scrutin, ces émotions ont hélas outrepassé les limites du discours civilisé et ont dégénéré en violence de rue », a-t-il ajouté.

Il a précisé que les autorités du Bélarus disposent d’informations indiquant que les manifestations sont coordonnées depuis l’étranger par l’intermédiaire des réseaux sociaux. « Les manifestations qui ont eu lieu le jour du scrutin et tout de suite après ont très vite sombré dans la violence. Dans ces circonstances exceptionnelles, la mission première des forces de l’ordre était de faire diminuer la tension ». Il est maintenant temps, a-t-il déclaré, de tirer les bonnes leçons de ces situations afin de « garantir que tous les citoyens puissent exprimer leurs opinions politiques pacifiquement ».

Svetlana Tikhanovskaya, ancienne candidate à l’élection présidentielle au Bélarus, a elle aussi assisté à cette réunion, ainsi que le président de l’APCE Rik Daems, qui a récemment appelé à un « processus politique national inclusif » dans le pays pour assurer une transition pacifique et démocratique.

Le Bélarus a déposé une demande d’adhésion au Conseil de l’Europe en 1993 mais le statut d’invité spécial auprès de l’Assemblée accordé à son parlement, considéré comme une première étape vers l’adhésion, a été suspendu en 1997. Depuis, l’Assemblée a toutefois continué à entretenir le dialogue avec les autorités, les parlementaires et la société civile du Bélarus et invite fréquemment des membres de l’Assemblée nationale du Bélarus ainsi que des membres de l’opposition extra-parlementaire à assister à des réunions de ses commissions.