Logo Assembly Logo Hemicycle

La rapporteure générale sur la situation des défenseur.e.s des droits humains s’inquiète de la possible fermeture de ‘Memorial’

Alexandra Louis (France, ADLE), rapporteure générale de l’Assemblée parlementaire sur la situation des défenseur.e.s des droits humains, a exprimé son inquiétude suite au lancement par le parquet russe d’une procédure visant la fermeture de l’ONG de protection des droits humains ‘Memorial‘.

« ‘Memorial’ est la plus ancienne et la plus importante organisation de défense des droits humains en Russie, réputée mondialement pour le courage de ses militants et le sérieux de ses recherches. Symbole du pouvoir démocratique en Russie, ‘Memorial’ a été fondé en 1989 par, entre autres, le lauréat du prix Nobel de la Paix Andreï Sakharov et l’ancien membre de notre Assemblée, Sergeï Kovalev.

La raison invoquée par le parquet russe – des violations de la loi sur les ‘agents étrangers’ – est inacceptable. Comme l’Assemblée l’a dit plusieurs fois, en se référant notamment à l’avis de la Commission de Venise, et comme la Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe, Marija Pejčinović Burić, vient de le réaffirmer, cette loi stigmatise les ONG et a un impact répressif sur la société civile en Russie.

Le Conseil de l’Europe demande donc à la Russie d’abroger cette législation. J’espère que la Cour suprême russe ne donnera pas suite à la demande du parquet, comme elle l’a fait en 2015 face à un recours du Ministère de la Justice. »