Logo Assembly Logo Hemicycle

Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est adressé à la session plénière d’automne de l’APCE

Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est adressé à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) lors de sa Session plénière d'automne, qui s’est tenue à Strasbourg du 10 au 14 octobre 2022. L’Assemblée a également tenu un débat d'urgence sur la "Nouvelle escalade dans l'agression de la Fédération de Russie contre l'Ukraine".

Au cours de la Session plenière de l'APCE, des allocutions ont également été prononcées par le Président de l'Irlande, Michael D. Higgins, et le Président de la Confédération suisse, Ignazio Cassis, ainsi que par le Premier ministre de l'Albanie, Edi Rama.

Le Prix des Droits de l'Homme Václav Havel 2022, qui récompense des actions exceptionnelles de la société civile en faveur de la défense des droits de l'homme, a été décerné lors d'une cérémonie spéciale, le lauréat étant choisi parmi trois candidats présélectionnés.

L'Assemblée a ténu également des débats d'actualité sur les hostilités  militaires entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, en particulier les frappes contre des implantations et infrastructures civiles" et sur les "Menaces d’interdiction des manifestations Pride dans les États membres du Conseil de l’Europe".

Par ailleurs, l’Assemblée a débattu de rapports sur une perspective européenne pour les Balkans occidentaux, sur la lutte contre l’islamophobie ou le racisme anti-musulman, sur la discrimination vaccinale, et sur les conséquences du Brexit pour les droits humains sur l’île d’Irlande. L'Assemblée a également discuté du respect des obligations et engagements de la Türkiye, de la Hongrie et de la Roumanie.

Thomas Byrne, Secrétaire d’Etat aux affaires européennes de l'Irlande, à présenté la communication du Comité des Ministres dans le cadre de la Présidence irlandaise du Conseil de l'Europe. La Secrétaire Générale de l’Organisation, Marija Pejčinović Burić, a tenu  l'habituelle séance de questions avec les membres de l'APCE.

L’Assemblée a également débattu du détournement du système d’information de Schengen par des États pour infliger des sanctions à motivation politique, de la discrimination à l’égard des femmes dans le sport, des pays tiers sûrs pour les demandeurs d’asile, des mesures illégales de gestion des migrations en matière de renvois en mer et sur terre, et du réexamen des droits du travail.