Logo Assembly Logo Hemicycle

L’oppression à l’égard du Parti de la société démocratique (DTP) – Turquie

Déclaration écrite No. 425 | Doc. 11888 | 30 avril 2009

Signataires :
Mme Pernille FRAHM, Danemark, GUE ; M. John AUSTIN, Royaume-Uni ; M. Tuur ELZINGA, Pays-Bas, GUE ; M. Bill ETHERINGTON, Royaume-Uni ; M. Piero FASSINO, Italie, SOC ; M. Andres HERKEL, Estonie, PPE/DC ; M. Bjørn JACOBSEN, Norvège ; M. Albrecht KONEČNÝ, Autriche, SOC ; M. Tiny KOX, Pays-Bas, GUE ; M. Franz Eduard KÜHNEL, Autriche, PPE/DC ; M. Paul LEMPENS, Pays-Bas ; Mme Anna LILLIEHÖÖK, Suède ; M. Göran LINDBLAD, Suède, PPE/DC ; M. Aleksei LOTMAN, Estonie, GUE ; M. Theo MAISSEN, Suisse ; Sir Alan MEALE, Royaume-Uni, SOC ; Mme Marietta de POURBAIX-LUNDIN, Suède, PPE/DC ; Mme Doris STUMP, Suisse, SOC ; M. Zoltán SZABÓ, Hongrie ; M. Rudi VIS, Royaume-Uni

Les soussignés

1. sont vivement préoccupés par les rafles menées à grande échelle par la police turque à l’encontre du Parti de la société démocratique (DTP), qui forme le quatrième groupe le plus nombreux – avec 21 membres – à la Grande assemblée nationale de Turquie. Lors de ces opérations, plus de 300 membres et responsables ont été arrêtés et 153 d’entre eux, dont trois vice-présidents du DTP, ont été emprisonnés.
2. Les arrestations massives et l’oppression intensive qui font suite aux élections locales en Turquie sont inacceptables dans un pays qui est l’un des membres fondateurs du Conseil de l'Europe.
3. Les résultats des dernières élections locales observés dans le sud-est de la Turquie montrent que la population kurde veut une solution politique pacifique à la question kurde.
4. Afin de garantir la stabilité, la démocratie et les droits de l'homme et de prévenir la violence dans le pays, il faut respecter les règles du combat démocratique et les activités des partis politiques.
5. Nous appelons les autorités turques à libérer immédiatement toutes les personnes arrêtées et à cesser l’oppression à l’encontre du DTP.