Logo Assembly Logo Hemicycle

Réseau parlementaire pour un environnement sain

L'APCE a lancé un nouveau réseau parlementaire pour un environnement sain, rassemblant quelques 30 parlementaires d'une vingtaine de parlements différents de la zone du Conseil de l'Europe, afin d'exiger des gouvernements qu'ils créent un droit légal à un environnement sain et qu'ils prennent d'autres mesures urgentes pour faire face à la crise climatique. Le réseau est né de l'initiative #EnvironnementUnDroit lancée récemment par l'Assemblée, ainsi que d'une série de sept résolutions de l'APCE sur le sujet adoptées en septembre 2021.

« Nous voulons ancrer le droit à un environnement sûr, propre, sain et durable dans le droit, les politiques, les pratiques et la conscience publique », a déclaré l'ancien Président du réseau et ancien Président de l'APCE, Rik Daems. « Notre objectif ultime est l'adoption d'un protocole à la Convention européenne des droits de l'homme qui la rendrait juridiquement applicable dans les tribunaux nationaux du continent et à la Cour de Strasbourg. ».

Page web

Alliance parlementaire contre la haine

L'Alliance parlementaire contre la haine, créée en 2015, est un réseau de parlementaires qui s'engagent à prendre des positions publiques, fermes et proactives contre le racisme, la haine et l'intolérance, quels qu'en soient les motifs et la manière dont ils se manifestent. L'Alliance a été créée par la Commission sur l'égalité et la non-discrimination dans le cadre du suivi de la Résolution 1967 de l'Assemblée sur « Une stratégie pour la prévention du racisme et de l'intolérance en Europe ». L'Alliance fournit une tribune pour l'organisation d'activités parlementaires visant à lutter contre le l’intolérance, le discours de haine et toutes les formes de racisme dont l’Afrophobie, l’antitsiganisme, l’antisémitisme, l’Islamophobie et la LGBTI-phobie au travers d'auditions, conférences, événements thématiques, tables rondes, et des activités de sensibilisation.

L'Alliance est ouverte aux membres de l'Assemblée ainsi qu'aux membres des délégations ayant le statut d'observateur ou de partenaire pour la démocratie auprès de l'Assemblée, ainsi qu’aux membres du Parlement Européen. Leur engagement est formalisé par la signature de la Charte des engagements des membres de l'Alliance.

Page web

Réseau parlementaire pour le droit des femmes de vivre sans violence

Le Réseau parlementaire pour le droit des femmes de vivre sans violence rassemble des élus de délégations nationales auprès de l'APCE ainsi que des pays observateurs ou partenaires pour la démocratie. Le Réseau est en place depuis 2006, année où il a contribué à la campagne du Conseil de l'Europe 'Combattre la violence à l'égard des femmes, y compris la violence domestique'.

Il propose un forum parlementaire pour le travail des '46' visant à mettre un terme aux violences fondées sur le genre, et milite activement pour la ratification de la Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d'Istanbul) aux niveaux national, européen et global et pour sa mise en œuvre. Il apporte à ses membres et aux parlements nationaux des informations, de l'expertise et des outils pratiques sur leur rôle dans le suivi de la mise en œuvre de la Convention au travers d'activités variées telles que des auditions, conférences, événements thématiques, tables rondes, et des activités de sensibilisation.

Page web

Plateforme parlementaire pour les droits des personnes LGBTI

La Plateforme parlementaire pour les droits des personnes LGBTI en Europe rassemble des parlementaires des délégations nationales auprès de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, des observateurs et des partenaires pour la démocratie. L'objectif de la plateforme est d'utiliser la coopération interparlementaire pour promouvoir l'égalité pleine et effective des personnes LGBTI sur tout le continent. Il permet aux membres de faire pression pour le changement et de travailler ensemble sur un large éventail d'activités pour engager les gouvernements, inspirer de nouvelles lois et sensibiliser.

La plateforme est coordonnée par le rapporteur général de l'Assemblée sur les droits des personnes LGBTI . Sa création fait suite à une résolution de l'Assemblée adoptée en janvier 2022 qui condamnait la récente montée des attaques stigmatisantes et déshumanisantes contre les personnes LGBTI et le recul des droits LGBTI constaté dans certains pays.

(Page web en construction)