Logo Assembly Logo Hemicycle

Combattre les représentations sexistes dans les médias

Proposition de résolution | Doc. 11714 | 19 septembre 2008

Signataires :
Mme Doris STUMP, Suisse, SOC ; Mme Oksana BILOZIR, Ukraine, PPE/DC ; Mme Olena BONDARENKO, Ukraine, PPE/DC ; Mme Anna ČURDOVÁ, République tchèque ; Mme Lydie ERR, Luxembourg, SOC ; Mme Monalisa GĂLETEANU, Roumanie ; M. Andreas GROSS, Suisse, SOC ; Mme Carina HÄGG, Suède ; Mme Birgen KELEŞ, Turquie, SOC ; Mme Yuliya L'OVOCHKINA, Ukraine ; Mme Klára SÁNDOR, Hongrie ; M. Vasile Ioan Dănuţ UNGUREANU, Roumanie
Thesaurus

A la télévision, dans la presse écrite et les médias électroniques, les femmes sont encore trop souvent victimes de sexisme: la femme peut être décrite ou perçue comme une personne faible, vulnérable, dépendante, confinée dans son rôle de mère ou d'épouse. A l'inverse, une femme qui réussit dans le monde professionnel est présentée comme carriériste, arriviste, avec des qualités «masculines». La représentation des femmes candidates à des postes de décision politique ou économique dans les médias est à cet égard éloquente: jugées sur leurs apparences, elles sont attaquées sur les qualités – ou défauts – traditionnellement associés au fait d'être une femme – ou une mère. Ces attitudes sexistes sont discriminatoires.

Force est de constater que les images stéréotypées véhiculées par les médias ont un impact sur la représentation qu'ont les femmes et les hommes de la répartition de leurs tâches et fonctions au sein de la société. Cela a pour conséquence, d'une part de confiner les femmes – et les hommes – dans les rôles stéréotypés qui leur sont traditionnellement dévolus par la société, perpétuant ainsi l'inégalité entre les femmes et les hommes et la légitimation de formes de violence à l'égard des femmes, y compris au sein du couple. D'autre part, cette représentation sexiste a une influence évidente sur la formation de l'identité des filles et des jeunes femmes ainsi que des hommes. Elle influe leurs choix de vie et de carrière. Les femmes sont ainsi amenées à se diriger vers des métiers réputés «féminins» qui offrent des possibilités de carrière limitées alors que les hommes sont orientés vers la recherche, les sciences, les métiers techniques qui offrent de meilleures possibilités de carrière.

Les médias, par leur puissance de pénétration au sein des foyers, contribuent à forger des attitudes et à créer des normes. Ils ont une responsabilité particulière dans la lutte contre les représentations sexistes et la promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes.

L'Assemblée parlementaire entreprend de déterminer si et comment, dans les différents pays européens, les médias (presse écrite, télévision et médias électroniques) contribuent, dans différents supports (reportages politiques, enquêtes, feuilletons télévisés, programmes pour enfants, etc.) à renforcer ou combattre les stéréotypes sexistes qui affectent les femmes et les hommes.

L'Assemblée demande aux Etats membres de prendre toutes les mesures nécessaires:

  • pour combattre toutes les formes de sexisme dans les médias;
  • pour engager une concertation avec les partenaires – privés et publics- de la branche professionnelle pour définir des codes de bonne conduite, bannir les pratiques et images sexistes et promouvoir une ligne éditoriales qui intègre la dimension de genre;
  • pour renforcer le rôle des médias dans la promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes;
  • pour mettre l'accent sur les programmes visant la jeunesse pour lutter contre les images stéréotypées des femmes et des hommes et les attitudes sexistes dans la société.