Logo Assembly Logo Hemicycle

La commémoration des 25 ans de la catastrophe de Tchernobyl

Proposition de résolution | Doc. 12334 | 07 juillet 2010

Signataires :
M. Pieter OMTZIGT, Pays-Bas ; Mme Lise CHRISTOFFERSEN, Norvège, SOC ; Mme Ingrida CIRCENE, Lettonie, PPE/DC ; M. Miljenko DORIĆ, Croatie, ADLE ; M. Joseph FALZON, Malte, PPE/DC ; M. Jean-Claude FRÉCON, France, SOC ; M. Valeriu GHILETCHI, République de Moldova, PPE/DC ; Mme Ana GUŢU, République de Moldova, ADLE ; M. Jean HUSS, Luxembourg, SOC ; Mme Stella JANTUAN, République de Moldova, SOC ; Mme Birgen KELEŞ, Turquie, SOC ; M. Aleksei LOTMAN, Estonie, GUE ; M. Pietro MARCENARO, Italie, SOC ; Mme Zaruhi POSTANJYAN, Arménie, PPE/DC ; M. François ROCHEBLOINE, France, PPE/DC ; M. René ROUQUET, France ; M. Giacomo SANTINI, Italie, PPE/DC ; M. Magnús Orri SCHRAM, Islande, SOC ; Mme Maria STAVROSITU, Roumanie, PPE/DC ; Mme Doris STUMP, Suisse, SOC

Le 26 avril 1986, l’accident nucléaire le plus grave de l’histoire s’est produit dans la centrale nucléaire située près de Tchernobyl en Ukraine, provoquant de nombreuses victimes directes. Les conséquences de cet accident, dommageables tant pour la santé humaine que pour l’environnement, se sont également prolongées dans le temps jusqu’à concerner notre période actuelle.

Après 25 ans, il serait aujourd’hui largement temps d’évaluer les conséquences à long terme de ce désastre sur :

  • l’environnement ;
  • la santé humaine ;
  • la situation économique et sociale

au Bélarus comme en Ukraine.

Plusieurs ONG dans les pays touchés mais aussi dans d’autres Etats membres du Conseil de l’Europe se sont déjà investies tout au long de ces 25 années pour apporter une aide directe aux victimes et tâcher d’améliorer le sort des populations locales.

La deuxième partie de session de 2011 de l’Assemblée parlementaire serait une excellente occasion pour répondre à ces questions, commémorer les victimes et réunir les personnes concernées et intéressées.

;