Logo Assembly Logo Hemicycle

Evocation des migrants et des réfugiés pendant les campagnes électorales 

Proposition de résolution | Doc. 12373 | 29 septembre 2010

Signataires :
M. John GREENWAY, Royaume-Uni ; M. Pedro AGRAMUNT, Espagne, PPE/DC ; Lord Donald ANDERSON, Royaume-Uni, SOC ; M. David DARCHIASHVILI, Géorgie, PPE/DC ; M. Nikolaos DENDIAS, Grèce, PPE/DC ; M. Arcadio DÍAZ TEJERA, Espagne, SOC ; Mme Annette GROTH, Allemagne, GUE ; Mme Gultakin HAJIBAYLI, Azerbaïdjan, PPE/DC ; M. Tadeusz IWIŃSKI, Pologne, SOC ; M. Denis JACQUAT, France, PPE/DC ; M. László KOSZORÚS, Hongrie, PPE/DC ; M. Franz Eduard KÜHNEL, Autriche, PPE/DC ; M. Geert LAMBERT, Belgique ; M. Göran LINDBLAD, Suède, PPE/DC ; M. Arminas LYDEKA, Lituanie, ADLE ; M. Dick MARTY, Suisse, ADLE ; M. Pasquale NESSA, Italie, PPE/DC ; M. Jørgen POULSEN, Danemark, ADLE ; Mme Mailis REPS, Estonie, ADLE ; M. Giacomo SANTINI, Italie, PPE/DC ; Mme Elke TINDEMANS, Belgique ; M. Tuğrul TÜRKEŞ, Turquie, GDE

La gestion des migrations est l'un des principaux défis auxquels l'Europe est aujourd'hui confrontée. Il est parfaitement légitime que les questions relatives aux migrations soient abordées lors des campagnes électorales. Il s’agit en effet d’un sujet qui préoccupe le public et sur lequel la classe politique est appelée à se prononcer.

Les médias ont, eux aussi, un rôle important à jouer, en se faisant l'écho des préoccupations des citoyens et en offrant aux responsables politiques une tribune qui leur permet de préciser leurs choix politiques. L'Assemblée parlementaire a déjà souligné, dans sa Recommandation 1768 (2006) , qu'il incombait aux médias de faire ressortir la contribution constructive des migrants au sein de la société et de les préserver des clichés négatifs. On peut se demander si cette recommandation a été suivie d'effet.

Il importe que le débat public consacré aux questions relatives aux migrations soit, notamment pendant les campagnes électorales, mesuré, exempt de propos extrémistes et qu'il s'abstienne de provoquer tout sentiment d'hostilité à l'égard des immigrés ou de racisme, en exploitant les craintes que fait naître, chez les citoyens, l'incidence de l'immigration sur la collectivité. Le fait que des partis politiques exploitent cette peur en véhiculant un discours populiste destiné à accroître leur assise au sein de l'électorat est déplorable, car il a des conséquences profondes sur la société et met en danger la cohésion sociale.

4. Le Conseil de l’Europe s’engage avec ferveur en faveur du renforcement du dialogue interculturel en ce qu’il est vecteur de la compréhension mutuelle et l’un des outils les plus efficaces de prévention des conflits. En effet, le dialogue interculturel et la promotion de la tolérance favorisent l’intégration des communautés de migrants dans la société d’accueil.

L’Assemblée, qui s’efforce régulièrement de promouvoir cette approche, devrait étudier la façon dont le thème de l’immigration a été récemment instrumentalisé dans les campagnes électorales. Les femmes et les hommes politiques, et particulièrement les membres de l’Assemblée en vertu de leur double mandat (national et européen), ont un rôle essentiel à jouer en la matière et ne doivent notamment pas laisser les partis extrémistes avoir le monopole du discours en matière d’immigration. Il importe qu’au sein des États membres le débat sur l'immigration se fonde sur des faits précis et fasse ainsi preuve d’une plus grande maturité.

;