Logo Assembly Logo Hemicycle

La promotion d’une citoyenneté active en Europe

Proposition de résolution | Doc. 12657 | 22 juin 2011

Signataires :
Alexander [The Earl of] DUNDEE, Royaume-Uni, GDE ; Lord Donald ANDERSON, Royaume-Uni, SOC ; Lord Tim BOSWELL, Royaume-Uni, GDE ; M. Erol Aslan CEBECİ, Turquie, PPE/DC ; M. Christopher CHOPE, Royaume-Uni, GDE ; M. Titus CORLĂŢEAN, Roumanie, SOC ; M. Arcadio DÍAZ TEJERA, Espagne, SOC ; Lady Diana ECCLES, Royaume-Uni, GDE ; M. Jean-Charles GARDETTO, Monaco, PPE/DC ; M. Andreas GROSS, Suisse, SOC ; M. Mike HANCOCK, Royaume-Uni, ADLE ; M. Pietro MARCENARO, Italie, SOC ; M. Evangelos MEIMARAKIS, Grèce, PPE/DC ; M. Krasimir MINCHEV, Bulgarie, PPE/DC ; M. Gebhard NEGELE, Liechtenstein, PPE/DC ; M. Ivan POPESCU, Ukraine, SOC ; M. Andrea RIGONI, Italie, ADLE ; M. Vilmos SZABÓ, Hongrie, SOC ; M. Latchezar TOSHEV, Bulgarie, PPE/DC ; M. Robert WALTER, Royaume-Uni, GDE
Thesaurus

Depuis plus de soixante ans, le Conseil de l'Europe contribue à la protection des citoyens des Etats qui le composent. La Cour européenne des droits de l'homme place les Etats et les citoyens sur un pied d'égalité, ce qui aurait été inconcevable avant 1950.

Afin d'aller au-delà de l'égalité, la Déclaration de Varsovie de 2005 invite à franchir une nouvelle étape dans les relations entre l'Etat et le citoyen: elle appelle les Etats à se doter d'institutions efficaces, transparentes et démocratiquement responsables, répondant aux besoins et aux aspirations de tous, afin de créer des “communautés durables, lieux de vie et de travail pour aujourd’hui et pour l’avenir”. Une telle étape supplémentaire exige “l'implication active des citoyens et de la société civile”.

Six ans après la Déclaration de Varsovie, l'heure est venue pour que les Etats membres du Conseil de l'Europe traduisent ces paroles en actes. Une nouvelle vision des rapports entre l'Etat et le citoyen devrait être élaborée pour rendre compte du droit des citoyens de maîtriser leur vie et pour permettre aux communautés d'influencer les décisions.

L'Assemblée parlementaire devrait notamment proposer des modèles spécifiques et conformes aux préoccupations et aux débats actuels dans plusieurs Etats membres, qui permettent aux citoyens d'exercer le pouvoir au quotidien et contribuent à renforcer la confiance dans les processus démocratiques et à accroître le bien-être dans la société.

;