Logo Assembly Logo Hemicycle

L’Europe et la gestion intégrée des risques

Proposition de résolution | Doc. 12679 | 30 juin 2011

Signataires :
Sir Alan MEALE, Royaume-Uni, SOC ; M. Gagik BAGHDASARYAN, Arménie, ADLE ; Mme Oksana BILOZIR, Ukraine, PPE/DC ; Mme Olena BONDARENKO, Ukraine, PPE/DC ; M. Jim DOBBIN, Royaume-Uni, SOC ; M. Joseph FALZON, Malte, PPE/DC ; M. Valeriy FEDOROV, Fédération de Russie, GDE ; M. Andreas GROSS, Suisse, SOC ; M. Jean HUSS, Luxembourg, SOC ; Mme Francine JOHN-CALAME, Suisse, SOC ; M. Giorgi KANDELAKI, Géorgie, PPE/DC ; Mme Christine MARIN, France, PPE/DC ; M. Bernard MARQUET, Monaco, ADLE ; M. Grigore PETRENCO, République de Moldova, GUE ; M. Oleksiy PLOTNIKOV, Ukraine, SOC ; Mme Maria STAVROSITU, Roumanie, PPE/DC ; M. Valeriy SUDARENKOV, Fédération de Russie, SOC ; M. Latchezar TOSHEV, Bulgarie, PPE/DC ; M. Egidijus VAREIKIS, Lituanie, PPE/DC ; M. Emanuelis ZINGERIS, Lituanie, PPE/DC
Thesaurus

Les récentes crises humanitaires provoquées par des catastrophes ont jeté de nouveaux défis, en particulier pour protéger les droits fondamentaux des populations affectées et des victimes lorsque se produisent de telles situations.

Alors que le concept de protection des droits de l’homme est largement reconnu comme un élément essentiel des stratégies humanitaires en cas d’urgence ou lors de catastrophes, les aspects à long terme liés à la défense et à la définition d’une approche fondée sur les droits de l’homme de la prévention et la réduction des catastrophes ne sont pas pris en considération comme il conviendrait.

L’Assemblée parlementaire renvoie à la Déclaration de Hyogo et au « Cadre d’action de Hyogo pour 2005 – 2015 : pour des nations et des collectivités résilientes aux catastrophes », adoptés par la Conférence mondiale sur la prévention des catastrophes, qui s’est tenue en janvier 2005 au Japon. Ces deux textes constituent un guide essentiel pour la mise en œuvre de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes naturelles.

La réduction du risque de catastrophes est notre première ligne de défense contre le changement climatique et une stratégie efficace pour promouvoir l’adaptation au changement climatique aux niveaux international, national et local.

Une approche multirisque de cette nature suppose un degré de coordination poussé entre les autorités gouvernementales, les institutions politiques et les organisations du secteur privé.

C’est pourquoi, l’Assemblée invite les Etats membres :

  • à adopter une stratégie nationale et à mettre en place les cadres et arrangements institutionnels nécessaires pour incorporer les questions liées à la réduction du risque de catastrophes dans les politiques gouvernementales ;
  • à renforcer l’engagement politique de contribuer à la réduction du risque de catastrophes et de traduire celui-ci en investissements pour le développement et en partage de ressources au niveau régional ;
  • à introduire la réduction du risque de catastrophes dans les systèmes éducatifs de base, les programmes gouvernementaux au niveau local et les programmes de jeunesse nationaux et locaux;
  • à encourager le secteur privé et les organisations de la société civile à mettre à disposition au niveau national leur savoir-faire en matière de gestion des risques.

;