Logo Assembly Logo Hemicycle

Violation de la liberté de religion dans la partie nord de Chypre

Déclaration écrite No. 517 | Doc. 12917 | 25 avril 2012

Signataires :
M. Renato FARINA, Italie, PPE/DC ; M. Pedro AGRAMUNT, Espagne, PPE/DC ; Mme Patrizia BUGNANO, Italie, ADLE ; Mme Lolita ČIGĀNE, Lettonie, PPE/DC ; M. Paolo CORSINI, Italie, SOC ; M. Gianni FARINA, Italie, SOC ; M. Valeriu GHILETCHI, République de Moldova, PPE/DC ; M. Ferenc KALMÁR, Hongrie, PPE/DC ; Mme Stella KYRIAKIDES, Chypre, PPE/DC ; Mme Athina KYRIAKIDOU, Chypre, SOC ; Mme Inese LĪBIŅA-EGNERE, Lettonie, PPE/DC ; M. George LOUKAIDES, Chypre, GUE ; M. Gennaro MALGIERI, Italie, PPE/DC ; M. Edgar MAYER, Autriche, PPE/DC ; M. Fritz NEUGEBAUER, Autriche, PPE/DC ; M. Joseph O'REILLY, Irlande, PPE/DC ; Mme Nadia OTTAVIANI, Saint-Marin, PPE/DC ; M. John Paul PHELAN, Irlande, PPE/DC ; Mme Carmen QUINTANILLA, Espagne, PPE/DC ; M. Giacomo SANTINI, Italie, PPE/DC ; Mme Elisabeth SCHNEIDER-SCHNEITER, Suisse, PPE/DC ; M. Urs SCHWALLER, Suisse, PPE/DC ; M. Roberto SORAVILLA, Espagne, PPE/DC ; M. Imre VEJKEY, Hongrie, PPE/DC ; M. Luca VOLONTÈ, Italie, PPE/DC ; M. Piotr WACH, Pologne, PPE/DC
Thesaurus

Dans les territoires chypriotes occupés par les forces armées turques depuis 1974 se produisent des violations répétées de la liberté de religion, qui est garantie par l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme. Il est devenu extrêmement difficile pour les Chrétiens orthodoxes et maronites habitant la péninsule de Karpass de pratiquer leur foi. Notamment, l’Évêque Christoforos a été placé sur la liste des personnes qui ne sont pas autorisées à se rendre dans les territoires occupés dans son diocèse. D’autres prêtres ont été empêchés de célébrer Pâques.

Nous condamnons la politique du Gouvernement turc au nom de laquelle des Turcs sont transférés dans les territoires contrôlés illégalement, ce qui s’apparente de facto à une politique de nettoyage ethnique à l’encontre des Chrétiens, et va à l’encontre de la volonté des Chypriotes turcs eux-mêmes, qui sont favorables à une coexistence pacifique. Nous attirons l’attention sur la détérioration du patrimoine historique chrétien, soumis en permanence à des actes de vandalisme et dégradé volontairement.

Nous demandons instamment au gouvernement turc, qui a fait preuve de comportements louables dans d’autres secteurs, de respecter les critères contraignants fixés par le Conseil de l’Europe en matière de liberté de religion.