Logo Assembly Logo Hemicycle

Des membres du Parlement arménien cautionnent ouvertement des violences homophobes

Déclaration écrite No. 527 | Doc. 12990 | 27 juin 2012

Signataires :
M. Jonas GUNNARSSON, Suède, SOC ; Mme Tina ACKETOFT, Suède, ADLE ; M. José Antonio ALONSO, Espagne, SOC ; Lord Donald ANDERSON, Royaume-Uni, SOC ; M. Lennart AXELSSON, Suède, SOC ; M. Michael CONNARTY, Royaume-Uni, SOC ; Andreja ČRNAK MEGLIČ, Slovénie, SOC ; M. Geraint DAVIES, Royaume-Uni, SOC ; M. Don DAVIES, Canada ; M. Jim DOBBIN, Royaume-Uni, SOC ; Mme Jana FISCHEROVÁ, République tchèque, GDE ; M. Jean-Charles GARDETTO, Monaco, PPE/DC ; Mme Carina HÄGG, Suède, SOC ; Kent HÄRSTEDT, Suède, SOC ; M. Håkon HAUGLI, Norvège, SOC ; M. Ramón JÁUREGUI, Espagne, SOC ; M. Mogens JENSEN, Danemark, SOC ; Mme Kerstin LUNDGREN, Suède, ADLE ; Sir Alan MEALE, Royaume-Uni, SOC ; Mme Federica MOGHERINI REBESANI, Italie, SOC ; Melita MULIĆ, Croatie, SOC ; Mme Carina OHLSSON, Suède, SOC ; Mme Lajla PERNASKA, Albanie, PPE/DC ; M. Luc RECORDON, Suisse, SOC ; M. Jim SHERIDAN, Royaume-Uni, SOC ; M. Björn von SYDOW, Suède, SOC ; M. Nikolaj VILLUMSEN, Danemark, GUE ; Mme Nataša VUČKOVIĆ, Serbie, SOC ; Mme Gisela WURM, Autriche, SOC
Thesaurus

Le 8 mai, un bar d'Erevan fréquenté par des LGBT a été la cible d'une bombe incendiaire. Deux des pyromanes ont été arrêtés.

Certains parlementaires arméniens ont ouvertement approuvé les auteurs de l'incendie. L'un d'eux aurait déclaré que cette attaque était absolument justifiée, et que ceux qui défendent les droits des Arméniens LGBT "pervertissent notre société et insultent l'identité nationale arménienne." Deux autres ont versé une caution pour l'un des incendiaires. Un de ces parlementaires aurait affirmé que les incendiaires "ont agi conformément aux valeurs de notre société et à notre idéologie nationale", en ajoutant toutefois qu'il est "mal de provoquer des dommages matériels".

Nous lançons un appel aux autorités arméniennes pour que ces déclarations soient publiquement condamnées, qu'elles veillent à ce que les auteurs des faits soient poursuivis en justice, et qu'elles mettent en place des mesures de protection des LGBT contre les violences et la discrimination et luttent contre les attitudes homophobes et transphobes dans la société, conformément à la Recommandation du Comité des Ministres sur des mesures visant à combattre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre.

;