Logo Assembly Logo Hemicycle

Les étudiants et les activités sportives

Proposition de résolution | Doc. 13253 | 26 juin 2013

Signataires :
Mme Alina Ştefania GORGHIU, Roumanie, ADLE ; M. Viorel Riceard BADEA, Roumanie, PPE/DC ; Mme Maryvonne BLONDIN, France, SOC ; Mme Tinatin BOKUCHAVA, Géorgie, PPE/DC ; M. Tudor-Alexandru CHIUARIU, Roumanie, ADLE ; M. Şaban DİŞLİ, Turquie, PPE/DC ; M. Damian DRĂGHICI, Roumanie, SOC ; M. Renato FARINA, Italie, PPE/DC ; M. Florin IORDACHE, Roumanie, SOC ; M. Mogens JENSEN, Danemark, SOC ; M. Giorgi KANDELAKI, Géorgie, PPE/DC ; Mme Nermina KAPETANOVIĆ, Bosnie-Herzégovine, PPE/DC ; M. Jan KAŹMIERCZAK, Pologne, PPE/DC ; M. Attila KORODI, Roumanie, PPE/DC ; M. Marian NEACŞU, Roumanie, SOC ; M. Grigore PETRENCO, République de Moldova, GUE ; Mme Foteini PIPILI, Grèce, PPE/DC ; M. Cezar Florin PREDA, Roumanie, PPE/DC ; M. Ionuţ-Marian STROE, Roumanie, ADLE ; M. Petros TATSOPOULOS, Grèce, GUE ; M. Mihai TUDOSE, Roumanie, SOC ; M. Luca VOLONTÈ, Italie, PPE/DC

Les activités sportives jouent un rôle important dans la cohésion sociale et le développement personnel durable parce qu’elles sont un puissant vecteur de transmission de valeurs et de modèles comportementaux positifs, en particulier vers le monde des jeunes. Ce rôle est étroitement lié au respect et à la promotion, par tous les acteurs du monde sportif, de principes éthiques élevés. Les activités sportives et le développement des jeunes gens sont étroitement liés parce qu’ils permettent le développement sain des générations futures.

Un problème majeur se pose du fait que les politiques de jeunesse des Etats membres du Conseil de l'Europe n’œuvrent pas suffisamment en faveur de l’intégration sociale des jeunes par les activités sportives, notamment au niveau des universités, qui mettent davantage l’accent sur le développement intellectuel des étudiants, et ne voient dans les activités sportives qu’une option personnelle, facultative et secondaire qui ne concerne que le temps libre des étudiants.

L’Assemblée parlementaire appuie sans réserve les conclusions de l’Assemblée des jeunes de 2012 qui salue comme des bonnes pratiques le développement de la jeune génération par les activités sportives. Par conséquent, l’Assemblée devrait également envisager de nouvelles manières de remédier au manque d’activités sportives dans les universités (hormis celles qui sont liées au sport) ou de promouvoir la participation des étudiants aux activités sportives pour œuvrer en faveur d’un esprit sain dans un corps sain par l’organisation de compétitions nationales et internationales entre universités.

;