Logo Assembly Logo Hemicycle

La tentative de prise de pouvoir non démocratique en Macédoine {Selon la Résolution (95) 23 du Comité des Ministres, à toute fin requise au sein du Conseil de l’Europe, il est provisoirement fait référence à cet Etat sous l’appellation de «l’ex-République yougoslave de Macédoine», dans l’attente du règlement de la divergence qui a surgi au sujet du nom de cet Etat.}

Déclaration écrite No. 593 | Doc. 13774 rev 2 | 26 mai 2015

Signataires :
M. Pedro AGRAMUNT, Espagne, PPE/DC ; M. Jean-Charles ALLAVENA, Monaco, PPE/DC ; M. Volodymyr ARIEV, Ukraine, PPE/DC ; M. Viorel Riceard BADEA, Roumanie, PPE/DC ; Mme Mónika BARTOS, Hongrie, PPE/DC ; Mme Deborah BERGAMINI, Italie, PPE/DC ; M. Gerold BÜCHEL, Liechtenstein, ADLE ; M. André BUGNON, Suisse, ADLE ; M. José María CHIQUILLO, Espagne, PPE/DC ; M. Agustín CONDE, Espagne, PPE/DC ; M. Reha DENEMEÇ, Turquie, CE ; M. Alain DESTEXHE, Belgique, ADLE ; M. Arcadio DÍAZ TEJERA, Espagne, SOC ; M. Şaban DİŞLİ, Turquie, PPE/DC ; Mme Aleksandra DJUROVIĆ, Serbie, PPE/DC ; Mme Tülin ERKAL KARA, Turquie, CE ; M. Claudio FAZZONE, Italie, PPE/DC ; M. Axel E. FISCHER, Allemagne, PPE/DC ; Mme Sahiba GAFAROVA, Azerbaïdjan, CE ; M. Giuseppe GALATI, Italie, PPE/DC ; M. Valeriu GHILETCHI, République de Moldova, PPE/DC ; M. Gerardo GIOVAGNOLI, Saint-Marin, SOC ; M. Francesco Maria GIRO, Italie, PPE/DC ; Mme Anette HÜBINGER, Allemagne, PPE/DC ; M. Giorgi KANDELAKI, Géorgie, PPE/DC ; M. Jenő MANNINGER, Hongrie, PPE/DC ; M. Thierry MARIANI, France, PPE/DC ; M. Frano MATUŠIĆ, Croatie, PPE/DC ; M. Jean-Claude MIGNON, France, PPE/DC ; M. Philipp MIßFELDER, Allemagne, PPE/DC ; M. Fazil MUSTAFA, Azerbaïdjan, ADLE ; Mme Hermine NAGHDALYAN, Arménie, CE ; M. Zsolt NÉMETH, Hongrie, PPE/DC ; M. Aleksandar NIKOLOSKI, ''L'ex-République yougoslave de Macédoine'', PPE/DC ; M. Žarko OBRADOVIĆ, Serbie, SOC ; Mme Marija OBRADOVIĆ, Serbie, PPE/DC ; Mme Judith OEHRI, Liechtenstein, ADLE ; Mme Liliana PALIHOVICI, République de Moldova, PPE/DC ; Mme Ganira PASHAYEVA, Azerbaïdjan, CE ; M. Kimmo SASI, Finlande, PPE/DC ; M. Andrej ŠIRCELJ, Slovénie, PPE/DC ; M. Serhiy SOBOLEV, Ukraine, PPE/DC ; Mme Karin STRENZ, Allemagne, PPE/DC ; M. Elkhan SULEYMANOV, Azerbaïdjan, PPE/DC ; Mme Chiora TAKTAKISHVILI, Géorgie, ADLE ; M. Sergiy VLASENKO, Ukraine, PPE/DC ; M. Tobias ZECH, Allemagne, PPE/DC ; Mme Kristýna ZELIENKOVÁ, République tchèque, ADLE

Nous exprimons notre inquiétude face aux derniers développements de la situation politique en Macédoine, particulièrement en ce qui concerne le comportement irresponsable de l’opposition politique.

Nous soutenons l’intégration de la Macédoine dans l’Union européenne et l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), et estimons que l’intégration euro-atlantique du pays est une responsabilité conjointe du gouvernement et des partis de l’opposition.

Nous déclarons que les élections législatives en Macédoine ont été libres et équitables, comme cela a été confirmé dans les rapports de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

Nous condamnons:

  • les menaces proférées par le Président de l’Union social-démocrate de Macédoine, Zoran Zaev, envers le Premier Ministre, Nikola Gruevski;
  • l’implication des services de renseignement étrangers dans l’enregistrement illégal des conversations téléphoniques des fonctionnaires politiques du rang le plus élevé en Macédoine.

Nous déclarons que les débats politiques et les programmes des partis politiques, avec le soutien du vote des citoyens, sont le seul moyen démocratique pour remporter les élections.

Nous demandons:

  • le rétablissement du dialogue politique, ainsi qu’une attitude responsable de l’opposition et un retour au parlement des députés de l’opposition en vue de l’exercice de leurs mandats parlementaires;
  • des procès judiciaires libres et indépendants, selon les plus hauts standards européens, dans le cadre d’une procédure transparente.

Nous soulignons l’importance du dialogue politique dans la résolution des conflits et appelons à la responsabilité de l’opposition politique en Macédoine, en respectant les règles démocratiques du système politique.

;