Logo Assembly Logo Hemicycle

La Seconde Guerre mondiale et la dénonciation des crimes totalitaires

Déclaration écrite No. 429 | Doc. 12025 | 16 octobre 2009

Signataires :
M. Andres HERKEL, Estonie, PPE/DC ; M. Ryszard BENDER, Pologne, GDE ; M. Andris BĒRZINŠ, Lettonie, ADLE ; Mme Ingrida CIRCENE, Lettonie, PPE/DC ; M. Juris DOBELIS, Lettonie, GDE ; M. Mátyás EÖRSI, Hongrie, ADLE ; M. György FRUNDA, Roumanie, PPE/DC ; M. Giorgi GABASHVILI, Géorgie, PPE/DC ; Mme Rosario GREEN MACÍAS, Mexique ; Mme Dzhema GROZDANOVA, Bulgarie, PPE/DC ; Mme Olha HERASYM'YUK, Ukraine, PPE/DC ; M. Göran LINDBLAD, Suède, PPE/DC ; M. Dariusz LIPIŃSKI, Pologne, PPE/DC ; M. Aleksei LOTMAN, Estonie, GUE ; M. Akaki MINASHVILI, Géorgie, ADLE ; M. Aleksandar NENKOV, Bulgarie, PPE/DC ; M. Hryhoriy OMELCHENKO, Ukraine ; Mme Marietta de POURBAIX-LUNDIN, Suède, PPE/DC ; M. Christos POURGOURIDES, Chypre, PPE/DC ; M. Indrek SAAR, Estonie, SOC ; M. Kimmo SASI, Finlande, PPE/DC ; Mme Chiora TAKTAKISHVILI, Géorgie, ADLE ; M. Zhivko TODOROV, Bulgarie, PPE/DC ; M. Latchezar TOSHEV, Bulgarie, PPE/DC ; M. Egidijus VAREIKIS, Lituanie, PPE/DC ; M. Emanuelis ZINGERIS, Lituanie, PPE/DC
Thesaurus

Septembre 2009 marque le 70e anniversaire du début de la Seconde Guerre mondiale. Le Pacte Molotov-Ribbentrop et son protocole secret, signés le 23 août 1939, ont permis la double attaque lancée contre la Pologne par l’Allemagne nazie le 1er septembre 1939 et par l’Union soviétique le 17 septembre 1939.

Si la communauté internationale et l’Allemagne d’après-guerre ont condamné l’une et l’autre les crimes du national-socialisme à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, les crimes du régime stalinien n’ont toujours pas été condamnés unanimement au niveau international et par la Fédération de Russie.

A ce sujet, les soussignés demandent à l’Assemblée parlementaire:

  • de continuer à évaluer et à juger les crimes du communisme du point de vue légal, moral, politique et historique, étant entendu que la réalisation d’un bilan objectif et complet du passé totalitaire communiste, et notamment des crimes de l’ère stalinienne, pourrait conduire à une meilleure compréhension et une intégration future plus solide de toutes les nations européennes;
  • d’aider la Russie à lancer un débat public complet sur les crimes du régime stalinien.

;