Logo Assembly Logo Hemicycle

Donner aux femmes les moyens d’être des actrices essentielles de l’intégration

Proposition de résolution | Doc. 14097 | 22 juin 2016

Signataires :
Mme Gabriela HEINRICH, Allemagne, SOC ; Lord Donald ANDERSON, Royaume-Uni, SOC ; Mme Maryvonne BLONDIN, France, SOC ; Mme Anne BRASSEUR, Luxembourg, ADLE ; Mme Elena CENTEMERO, Italie, PPE/DC ; M. Boriss CILEVIČS, Lettonie, SOC ; M. Paolo CORSINI, Italie, SOC ; M. Thomas FEIST, Allemagne, PPE/DC ; Mme Ute FINCKH-KRÄMER, Allemagne, SOC ; Lord George FOULKES, Royaume-Uni, SOC ; Mme Annette GROTH, Allemagne, GUE ; Mme Anette HÜBINGER, Allemagne, PPE/DC ; M. Philippe MAHOUX, Belgique, SOC ; Mme Marit MAIJ, Pays-Bas, SOC ; Baroness Doreen MASSEY, Royaume-Uni, SOC ; Sir Alan MEALE, Royaume-Uni, SOC ; Mme Christine MUTTONEN, Autriche, SOC ; M. Michele NICOLETTI, Italie, SOC ; Mme Mechthild RAWERT, Allemagne, SOC ; M. Stefan SCHENNACH, Autriche, SOC ; M. Nico SCHRIJVER, Pays-Bas, SOC ; M. Frank SCHWABE, Allemagne, SOC ; Mme Petra De SUTTER, Belgique, SOC ; M. Manuel TORNARE, Suisse, SOC ; Mme Gisela WURM, Autriche, SOC

Selon le HCR, le monde comptait près de 60 millions de personnes déplacées de force fin 2014. Depuis cette date, les Etats membres du Conseil de l’Europe ont vu arriver depuis les pays voisins et par la Méditerranée un nombre exceptionnellement élevé de réfugiés et de migrants, qui proviennent en majorité de Syrie et d’autres pays et régions touchés par des conflits. Selon le HCR, le nombre de réfugiés en Europe est passé de 3 095 000 début 2015 à 3 475 300 en milieu d’année, au moment où ce chiffre recommençait à augmenter.

Les femmes réfugiées et migrantes sont des actrices essentielles de l’intégration, à la fois pour elles-mêmes et pour l’ensemble de leur famille. Les Etats membres du Conseil de l’Europe ne doivent pas se contenter de lutter contre les violences sexuelles et de donner aux femmes un plein accès aux services de santé, à l’emploi et à l’éducation. Les femmes réfugiées sont les principales actrices de l’intégration des familles de migrants, lorsque les Etats et les sociétés qui les accueillent leur donnent la possibilité de jouer ce rôle. C’est par les femmes que les valeurs culturelles de démocratie, d’égalité et de tolérance se transmettent aux générations suivantes. Les femmes sont le trait d’union entre leur pays d’origine et leur pays d’accueil.

Il importe que l’Assemblée parlementaire étudie les bonnes pratiques mises en place par les Etats membres pour confier aux individus un rôle d’intégration en fonction de leur sexe et les encourage à créer les conditions qui donnent aux femmes les moyens de réaliser une intégration rapide et complète, au lieu de s’en remettre à la capacité des femmes à assumer ce rôle. Les bonnes pratiques déjà mises en place pourraient conduire à juger souhaitable de permettre aux femmes et aux hommes de promouvoir et de faire progresser l’intégration, en leur dispensant des cours spéciaux d’intégration et en renforçant leur participation sociale et politique.

;