Logo Assembly Logo Hemicycle

Contestations en Iran

Déclaration écrite No. 649 | Doc. 14473 | 22 janvier 2018

Signataires :
M. Nigel EVANS, Royaume-Uni, CE ; M. Jean-Charles ALLAVENA, Monaco, NI ; M. Francesco Maria AMORUSO, Italie, GDL ; Mme Iwona ARENT, Pologne, CE ; M. Volodymyr ARIEV, Ukraine, PPE/DC ; M. Marek AST, Pologne, CE ; M. Boryslav BEREZA, Ukraine, PPE/DC ; M. José CEPEDA, Espagne, SOC ; M. Vannino CHITI, Italie, SOC ; M. Vernon COAKER, Royaume-Uni, SOC ; M. Telmo CORREIA, Portugal, PPE/DC ; M. Paolo CORSINI, Italie, SOC ; M. Olivier DESTREBECQ, Belgique, ADLE ; M. Sergio DIVINA, Italie, GDL ; M. Petter EIDE, Norvège, GUE ; Mme Annicka ENGBLOM, Suède, PPE/DC ; Mme Adele GAMBARO, Italie, GDL ; M. Roman HAIDER, Autriche, NI ; M. István HOLLIK, Hongrie, PPE/DC ; Mme Mariia IONOVA, Ukraine, PPE/DC ; M. Grzegorz JANIK, Pologne, CE ; M. Serhii KIRAL, Ukraine, CE ; M. František KOPŘIVA, République tchèque, NI ; M. Florian KRONBICHLER, Italie, SOC ; M. Ertuğrul KÜRKÇÜ, Turquie, GUE ; M. Saša MAGAZINOVIĆ, Bosnie-Herzégovine, SOC ; Mme Miroslava NĚMCOVÁ, République tchèque, CE ; M. Miroslav NENUTIL, République tchèque, SOC ; M. Bernard PASQUIER, Monaco ; M. John PRESCOTT, Royaume-Uni, SOC ; M. Birgir THÓRARINSSON, Islande, NI ; M. Andrzej WOJTYŁA, Pologne, CE ; M. Leonid YEMETS, Ukraine, PPE/DC

Nous sommes profondément préoccupés par la répression des manifestations antigouvernementales en Iran depuis le mois de décembre 2017, notamment par les informations selon lesquelles au moins 50 manifestants ont été tués, certains ayant succombé à la torture au cours de leur détention, et 8 000 au moins ont été arrêtés arbitrairement pour avoir exercé leur droit démocratique de manifester pacifiquement. Un magistrat a publiquement appelé à l‘exécution des manifestants, qui seraient coupables de «faire la guerre contre Dieu».

La situation des droits de l’homme s’est dégradée suite aux récentes manifestations. L’Iran compte le taux d’exécutions par habitant le plus élevé au monde. Il faut en finir avec la culture de l’impunité.

Nous condamnons le recours à la force contre des manifestants sans défense et appelons à une libération immédiate et inconditionnelle de toutes les personnes arrêtées.

Nous appelons les Etats membres du Conseil de l'Europe et les autres organisations internationales pertinentes à se mobiliser d’urgence pour obtenir la libération immédiate des manifestants emprisonnés et pour déterminer le sort des personnes dont on est sans nouvelles.

Nous invitons le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme à organiser une mission d’enquête sur la situation dans les prisons iraniennes, la condition des prisonniers politiques et en particulier ceux qui ont été arrêtés au cours des récents soulèvements, et le décès de certains d’entre eux en prison.