Logo Assembly Logo Hemicycle

La poursuite des violences contre les chrétiens au Proche et au Moyen-Orient

Proposition de résolution | Doc. 14822 | 25 janvier 2019

Signataires :
Mme Hajnalka JUHÁSZ, Hongrie, PPE/DC ; M. Viorel Riceard BADEA, Roumanie, PPE/DC ; M. Koloman BRENNER, Hongrie, NI ; M. Roland Rino BÜCHEL, Suisse, ADLE ; M. Ervin BUSHATI, Albanie, SOC ; Mme Klotilda BUSHKA, Albanie, SOC ; M. Alexander CHRISTIANSSON, Suède, CE ; M. Carlo FIDANZA, Italie, NI ; Mme Dubravka FILIPOVSKI, Serbie, GDL ; M. Jean-Pierre GRIN, Suisse, ADLE ; M. Thomas HAMMARBERG, Suède, SOC ; M. Alfred HEER, Suisse, ADLE ; M. John HOWELL, Royaume-Uni, CE ; Mme Catherine KAMOWSKI, France, NI ; Mme Elvira KOVÁCS, Serbie, PPE/DC ; M. Luís LEITE RAMOS, Portugal, PPE/DC ; M. Ian LIDDELL-GRAINGER, Royaume-Uni, CE ; M. Joseph O'REILLY, Irlande, PPE/DC ; M. Aleksander POCIEJ, Pologne, PPE/DC ; Mme Patrícia RIBERAYGUA, Andorre, ADLE ; Mme Maria RIZZOTTI, Italie, PPE/DC ; M. Aleksandar ŠEŠELJ, Serbie, NI ; M. Egidijus VAREIKIS, Lituanie, PPE/DC ; M. Martin WHITFIELD, Royaume-Uni, SOC ; M. Markus WIECHEL, Suède, CE ; M. Barna Pál ZSIGMOND, Hongrie, PPE/DC

L’Assemblée parlementaire reste préoccupée par la situation des chrétiens persécutés au Proche et au Moyen-Orient depuis l’adoption de sa Recommandation 1957 (2011). Si ce problème n’est pas dûment traité, il risque de conduire à la disparition – à court terme – des communautés chrétiennes du Proche et du Moyen-Orient, ce qui entraînerait la perte d’une part importante du patrimoine religieux chrétien des pays concernés. Le nombre d’attaques contre des communautés chrétiennes a augmenté dans le monde, ainsi que le nombre de procès et de condamnations à mort pour blasphème, qui visent souvent des femmes.

Un événement récent est particulièrement tragique: le 2 novembre 2018, des assaillants armés non identifiés ont attaqué un bus transportant des chrétiens coptes en pèlerinage, près du monastère Saint Samuel, à quelque 260 kilomètres au sud du Caire. Selon l’Église, l’attaque a fait au moins sept morts et 14 blessés, dont des femmes et des enfants.

L’Assemblée devrait s’élever contre ces faits tragiques commis contre des fidèles chrétiens au Proche et au Moyen-Orient, et appeler les États membres du Conseil de l'Europe à agir, en accordant une attention particulière aux groupes les plus vulnérables, comme les femmes et les enfants. L’Assemblée devrait aussi exprimer sa grave préoccupation au sujet des aspects traités dans sa Recommandation 1957 (2011).

;