Logo Assembly Logo Hemicycle

Toute coopération avec le Kazakhstan doit être reconsidérée en réponse au scrutin présidentiel truqué et aux arrestations massives qui ont suivi

Déclaration écrite No. 682 | Doc. 14933 | 27 juin 2019

Signataires :
M. Roberto RAMPI, Italie, SOC ; Mme Hannah BARDELL, Royaume-Uni, NI ; Mme Erika BENKŐ, Roumanie, PPE/DC ; Mme Karin BROUWERS, Belgique, PPE/DC ; Mme Reina de BRUIJN-WEZEMAN, Pays-Bas, ADLE ; M. Maurizio BUCCARELLA, Italie, NI ; M. Boriss CILEVIČS, Lettonie, SOC ; M. Corneliu Mugurel COZMANCIUC, Roumanie, PPE/DC ; Lord George FOULKES, Royaume-Uni, SOC ; M. Marco GATTI, Saint-Marin, PPE/DC ; M. André GATTOLIN, France, ADLE ; M. Paul GAVAN, Irlande, GUE ; M. Carlos Alberto GONÇALVES, Portugal, PPE/DC ; Mme Gabriela HEINRICH, Allemagne, SOC ; M. Attila KORODI, Roumanie, PPE/DC ; M. Eerik-Niiles KROSS, Estonie, ADLE ; M. Luís LEITE RAMOS, Portugal, PPE/DC ; M. Jacques MAIRE, France, ADLE ; Baroness Doreen MASSEY, Royaume-Uni, SOC ; Mme Carina OHLSSON, Suède, SOC ; M. Martin POLIAČIK, République slovaque, ADLE ; M. Mihail POPSOI, République de Moldova, PPE/DC ; Mme Dana REIZNIECE-OZOLA, Lettonie, PPE/DC ; Mme Ulla SANDBÆK, Danemark, GUE ; M. Stefan SCHENNACH, Autriche, SOC ; M. Frank SCHWABE, Allemagne, SOC ; M. Tommy SHEPPARD, Royaume-Uni, NI ; M. Raivo TAMM, Estonie, PPE/DC ; M. Damien THIÉRY, Belgique, ADLE ; Lord Don TOUHIG, Royaume-Uni, SOC ; M. Martin VICKERS, Royaume-Uni, CE ; M. Emanuelis ZINGERIS, Lituanie, PPE/DC

Nous, les soussignés, déclarons ce qui suit:

Depuis mai 2019, au Kazakhstan, des manifestations pacifiques contre le gouvernement ont été suivies par une série d'arrestations massives de manifestants. Parmi eux, les défenseurs des droits de l'homme Zhanbota Alzhanova, Dana Zhanay, Alimzhan Izbassarov, Daniyar Khassenov et Maxat Mukarov, ainsi que d'autres signataires de la lettre ouverte adressée au Président du Conseil Européen, Donald Tusk, ont été persécutés.

Comme le reconnaissent les autorités, au moins 4 000 manifestants ont été incarcérés suite aux protestations contre l’élection présidentielle non démocratique au Kazakhstan. Les caméras de surveillance montrent que beaucoup de manifestants ont été passés à tabac par la police. Certains d'entre eux font l’objet de poursuites pour extrémisme, y compris des mères d'enfants mineurs: Oksana Shevchuk, Zhazira Demeuova, Gulzipa Dzhaukerova, Akmaral Kerimbayeva et Gulmira Kalykova, qui restent assignées à résidence.

La militante Serik Zhakhin a été arrêtée pour diffusion de documents relatifs au mouvement pacifiste Choix Démocratique du Kazakhstan. Comme noté par l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, les élections ont été inéquitables et entachées de violations des libertés fondamentales. La Rapporteure spéciale des Nations Unies Ní Aoláin a exprimé son inquiétude face aux nombreux blocages d'internet au Kazakhstan.

Compte tenu de qui précède, nous demandons la mise en œuvre des recommandations énoncées dans la déclaration écrite n° 675. Nous appelons également à imposer des sanctions personnelles aux responsables de ces violations des droits de l'homme et de la fraude électorale dans le pays.