Logo Assembly Logo Hemicycle

Moyens de répondre au défi de la migration à tous les niveaux institutionnels

Proposition de résolution | Doc. 14943 | 04 juillet 2019

Signataires :
M. Jokin BILDARRATZ, Espagne, ADLE ; Mme Boriana ÅBERG, Suède, PPE/DC ; M. Goran BEUS RICHEMBERGH, Croatie, ADLE ; Mme Maryvonne BLONDIN, France, SOC ; Mme Mònica BONELL, Andorre, ADLE ; Mme Maria Elena BOSCHI, Italie, SOC ; Mme Rósa Björk BRYNJÓLFSDÓTTIR, Islande, GUE ; M. José CEPEDA, Espagne, SOC ; M. Vernon COAKER, Royaume-Uni, SOC ; Mme Miren GORROTXATEGUI, Espagne, GUE ; M. Antonio GUTIÉRREZ, Espagne, SOC ; M. Domagoj HAJDUKOVIĆ, Croatie, SOC ; Mme Tatevik HAYRAPETYAN, Arménie, PPE/DC ; M. Jacques LE NAY, France, ADLE ; Mme Carmen LEYTE, Espagne, PPE/DC ; Mme Eva LÓPEZ, Andorre, ADLE ; M. Josep MAJORAL, Andorre, ADLE ; M. Killion MUNYAMA, Pologne, PPE/DC ; M. Andrea ORLANDO, Italie, SOC ; M. Martin POLIAČIK, République slovaque, ADLE ; M. Thomas PRINGLE, Irlande, GUE ; M. Roberto RAMPI, Italie, SOC ; Mme Maria RIZZOTTI, Italie, PPE/DC ; Mme Melisa RODRÍGUEZ HERNÁNDEZ, Espagne, ADLE ; Mme Ulla SANDBÆK, Danemark, GUE ; M. Stefan SCHENNACH, Autriche, SOC ; Mme Tineke STRIK, Pays-Bas, SOC ; Mme Anne-Mari VIROLAINEN, Finlande, PPE/DC

Répondre au problème de la migration est l'un des défis mondiaux les plus importants de notre époque. Les résolutions et les mesures adoptées n’ont pas été suffisamment efficaces et apporter une réponse efficace et globale aux migrants doit être une priorité dans un proche avenir, car la pression migratoire demeure.

Les États membres devraient mettre en place un système de travail approprié susceptible non seulement de procurer une plus grande sécurité aux migrants, mais également de favoriser la collaboration entre les institutions responsables de l'application des mesures: collectivités locales, régions dotées de compétences législatives et exécutives, et gouvernements des États membres.

En accord avec les valeurs et les principes du Conseil de l'Europe, nous avons tous la responsabilité de développer des sociétés ouvertes et tournées vers l'avenir, axées sur les critères d'inclusion et d'intégration applicables aux migrants. L’Organisation devrait examiner des mesures reposant sur trois principes: coordination, ordre et durabilité. Cela pourrait être l’une des idées centrales du plan d’action du Conseil de l’Europe.

De plus, nous ne pouvons pas ignorer l’augmentation des discours anti-immigration et xénophobes. Le Conseil de l'Europe doit condamner tout discours de haine de manière unitaire et énergique. Cette évolution est source d'insécurité et d'inquiétude non seulement pour les migrants, mais aussi pour l'ensemble de la société. Toutes les institutions en charge de la sécurité et des droits de l'homme aux niveaux local, régional et national doivent adresser des messages positifs et réalistes aux citoyens et rejeter tout discours perturbateur.

Par conséquent, l'Assemblée parlementaire devrait identifier des procédures et des ressources pour apporter une réponse globale à la question de la migration, en mettant l'accent sur ses politiques qui donnent la priorité aux migrants.