Logo Assembly Logo Hemicycle

Les États membres doivent agir sans tarder pour une pleine mise en œuvre de la CIM-11 dans les systèmes nationaux de santé

Déclaration écrite No. 693 | Doc. 14981 | 03 octobre 2019

Signataires :
Mme Violeta TOMIĆ, Slovénie, GUE ; Mme Ann-Britt ÅSEBOL, Suède, PPE/DC ; Mme Petra BAYR, Autriche, SOC ; M. Fourat BEN CHIKHA, Belgique, SOC ; M. Goran BEUS RICHEMBERGH, Croatie, ADLE ; Mme Margreet De BOER, Pays-Bas, SOC ; Mme Pero DÜNDAR, Turquie, GUE ; Mme Ruth GOÑI, Espagne, ADLE ; Mme Zita GURMAI, Hongrie, SOC ; Mme Gabriela HEINRICH, Allemagne, SOC ; M. Andrej HUNKO, Allemagne, GUE ; M. Momodou Malcolm JALLOW, Suède, GUE ; M. František KOPŘIVA, République tchèque, ADLE ; M. Christophe LACROIX, Belgique, SOC ; Mme Eva LÓPEZ, Andorre, ADLE ; M. Killion MUNYAMA, Pologne, PPE/DC ; M. Joseph O'REILLY, Irlande, PPE/DC ; M. Thomas PRINGLE, Irlande, GUE ; Mme Petra STIENEN, Pays-Bas, ADLE ; M. Manuel TORNARE, Suisse, SOC ; Mme Feleknas UCA, Turquie, GUE ; M. Mustafa YENEROĞLU, Turquie, NI

Nous, soussignés, déclarons ce qui suit:

A l’issue de près d’une décennie d’un travail dévoué, d’expertises et de révisions fondées sur les travaux de chercheurs, la Classification internationale des maladies, 11e Révision (CIM-11), a été adoptée en mai 2019 par l’Assemblée mondiale de la santé à Genève, Suisse.

Malheureusement, plusieurs États ont indiqué qu’ils n’envisagent pas d’appliquer la CIM-11 avant plusieurs années, voire des décennies. Un tel retard expose les personnes les plus marginalisées à continuer de souffrir de lacunes dans leur droit à la santé et porte atteinte aux systèmes de santé du continent et du reste du monde.

Nous appelons les États membres du Conseil de l’Europe à rapidement mettre en œuvre la totalité de la version révisée de la CIM et à promouvoir le droit de chacun de jouir du meilleur état de santé possible.

;