Logo Assembly Logo Hemicycle

Pour des règles du jeu équitables – mettre fin à la discrimination à l’égard des femmes dans le monde du sport

Proposition de résolution | Doc. 14987 | 04 octobre 2019

Signataires :
M. František KOPŘIVA, République tchèque, ADLE ; Mme Thorhildur Sunna ÆVARSDÓTTIR, Islande, SOC ; Mme Petra BAYR, Autriche, SOC ; M. Fourat BEN CHIKHA, Belgique, SOC ; Mme Erika BENKŐ, Roumanie, PPE/DC ; Mme Marina BERLINGHIERI, Italie, SOC ; M. Goran BEUS RICHEMBERGH, Croatie, ADLE ; Mme Maryvonne BLONDIN, France, SOC ; Mme Margreet De BOER, Pays-Bas, SOC ; Mme Jette CHRISTENSEN, Norvège, SOC ; M. Andon DONCHEV, Bulgarie, NI ; Mme Ruth GOÑI, Espagne, ADLE ; Mme Zita GURMAI, Hongrie, SOC ; M. Momodou Malcolm JALLOW, Suède, GUE ; Mme Elvira KOVÁCS, Serbie, PPE/DC ; M. Christophe LACROIX, Belgique, SOC ; Mme Maria RIZZOTTI, Italie, PPE/DC ; M. Roman ROMANENKO, Fédération de Russie, NI ; Mme Irina RUKAVISHNIKOVA, Fédération de Russie, NI ; M. Jussi SARAMO, Finlande, GUE ; Mme Selin SAYEK BÖKE, Turquie, SOC ; Mme Petra STIENEN, Pays-Bas, ADLE ; M. Manuel TORNARE, Suisse, SOC ; Mme Laurence TRASTOUR-ISNART, France, PPE/DC ; M. Mustafa YENEROĞLU, Turquie, NI

Le sport est reconnu comme moteur permettant de promouvoir efficacement l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que l’égalité de genre. Selon le Comité International Olympique, le sport est «un droit humain et constitue un principe fondamental de la Charte olympique».

Des exploits marquants de femmes sportives ont contribué à façonner le monde du sport et à le rendre plus inclusif et plus égalitaire. Des figures sportives exemplaires ont ouvert la voie à la pratique du sport par davantage de femmes et de filles.

Toutefois, la discrimination persiste et entrave l’accès des femmes au sport ainsi qu’à sa pratique. Les écarts de rémunération, le sexisme, le harcèlement, les violence et abus, des normes culturelles néfastes, les préjugés, une couverture médiatique et des représentations biaisées et stéréotypées, la marginalisation dans certains sports et postes à responsabilité ainsi que la méconnaissance des sports féminins par les entreprises de commercialisation dominantes, sont autant de formes de discrimination auxquelles sont confrontées les femmes sportives. Le chemin à parcourir vers un traitement égal des femmes et des filles sportives reste long.

L’Assemblée parlementaire devrait examiner les actions entreprises par les États membres afin d’éliminer la discrimination à l’égard des femmes et des filles dans le sport, tout en tenant compte de la Recommandation CM/Rec(2015)2 du Comité des Ministres aux États membres sur l'approche intégrée de l'égalité entre les femmes et les hommes dans le sport ainsi que de la Recommandation 1701 (2005) de l’Assemblée «Discrimination à l’encontre des femmes et des jeunes filles dans les activités sportives» et de sa Résolution 2131 (2016) «Le sport pour tous: un pont vers l'égalité, l'intégration et l'inclusion sociale». Se fondant sur ses constatations, l’Assemblée devrait fournir des orientations visant à mettre un terme aux discriminations à l’égard des femmes sportives et à identifier et promouvoir des bonnes pratiques dans ce domaine.

;