Logo Assembly Logo Hemicycle

La destruction intentionnelle par les forces militaires azerbaïdjanaises d’églises et d’autres lieux de culte arméniens, y compris après le cessez-le-feu de novembre 2020

Déclaration écrite No. 722 | Doc. 15281 | 11 mai 2021

Signataires :
M. Markus WIECHEL, Suède, CE/AD ; M. Sos AVETISYAN, Arménie, SOC ; M. Jason AZZOPARDI, Malte, PPE/DC ; M. Alexander CHRISTIANSSON, Suède, CE/AD ; Mme Kamila GASIUK-PIHOWICZ, Pologne, PPE/DC ; Mme Tatevik HAYRAPETYAN, Arménie, PPE/DC ; M. Hovhannes IGITYAN, Arménie, ADLE ; M. Arin KARAPET, Suède, PPE/DC ; M. Tomasz LATOS, Pologne, CE/AD ; M. Edmon MARUKYAN, Arménie, ADLE ; M. Mikayel MELKUMYAN, Arménie, CE/AD ; M. Arkadiusz MULARCZYK, Pologne, CE/AD ; Mme Snježana NOVAKOVIĆ BURSAĆ, Bosnie-Herzégovine, NI ; M. Ulrich OEHME, Allemagne, CE/AD ; M. Paulo PISCO, Portugal, SOC ; M. Jacek PROTASIEWICZ, Pologne, PPE/DC ; M. Ruben RUBINYAN, Arménie, PPE/DC ; M. Birgir THÓRARINSSON, Islande, PPE/DC ; M. Vladimir VARDANYAN, Arménie, PPE/DC ; Mme Naira ZOHRABYAN, Arménie, CE/AD

Nous, soussignés, déclarons ce qui suit:

Nous rappelons la mission essentielle du Conseil de l'Europe que représente la conservation du patrimoine architectural exceptionnel de l’Europe, qui s’est manifestée au travers de plusieurs conventions au fil des décennies, comme la Convention de Grenade pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l’Europe de 1985. Dans ce traité, qui a été ratifié par la quasi-totalité des États membres du Conseil de l’Europe, y compris l’Azerbaïdjan et l’Arménie, les parties s’engagent à «éviter que des biens protégés ne soient défigurés, dégradés ou démolis», notamment les lieux de culte.

Nous sommes donc consternés par le fait que, malgré ces éléments, les forces militaires azerbaïdjanaises ont délibérément détruit, peut-être avec la complicité de troupes spéciales turques, plusieurs églises et autres lieux à caractère chrétien dans les zones remises par l’Arménie à l’Azerbaïdjan, même après le cessez-le-feu de novembre 2020 intervenu dans le conflit qui oppose les deux parties au sujet du territoire du Haut-Karabakh et de certaines autres zones voisines.

Nous appelons les autorités azerbaïdjanaises et toute autre personne concernée à éviter toute nouvelle violation de la Convention de Grenade du Conseil de l’Europe, dans un souci d’apaisement des tensions dans la région et de création de conditions plus propices à une coexistence religieuse pacifique et au développement.