Logo Assembly Logo Hemicycle

Une réforme politique du Kazakhstan adaptée aux besoins et aux ambitions de ses citoyens

Déclaration écrite No. 729 | Doc. 15387 | 30 septembre 2021

Signataires :
Mme Laima Liucija ANDRIKIENĖ, Lituanie, PPE/DC ; Mme Nigar ARPADARAI, Azerbaïdjan, CE/AD ; M. Erkin GADIRLI, Azerbaïdjan, CE/AD ; Mme Ekaterina GECHEVA-ZAHARIEVA, Bulgarie, PPE/DC ; M. Oleksii GONCHARENKO, Ukraine, CE/AD ; Lord Leslie GRIFFITHS, Royaume-Uni, SOC ; M. Antonio GUTIÉRREZ LIMONES, Espagne, SOC ; Mme Maria-Gabriela HORGA, Roumanie, PPE/DC ; M. Andrej HUNKO, Allemagne, GUE ; M. Yuriy KAMELCHUK, Ukraine, PPE/DC ; M. Kimmo KILJUNEN, Finlande, SOC ; M. Tiny KOX, Pays-Bas, GUE ; Sir Tony LLOYD, Royaume-Uni, SOC ; Mme Yuliya LOVOCHKINA, Ukraine, SOC ; M. Arminas LYDEKA, Lituanie, ADLE ; M. Arkadiusz MULARCZYK, Pologne, CE/AD ; M. Aleksander POCIEJ, Pologne, PPE/DC ; M. Francesco SCOMA, Italie, PPE/DC ; M. Samad SEYIDOV, Azerbaïdjan, CE/AD ; M. Stefan TAFROV, Bulgarie, NI ; M. Vladimir VARDANYAN, Arménie, PPE/DC ; Mme Yelyzaveta YASKO, Ukraine, PPE/DC ; M. Emanuelis ZINGERIS, Lituanie, PPE/DC

Nous, soussignés, déclarons ce qui suit:

Nous nous félicitons de la décision prise par les autorités kazakhes de procéder à l’abolition complète de la peine de mort, en signant le Deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques visant à abolir la peine de mort.

Nous saluons avant tout la déclaration faite par le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokayev, lors du débat général de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, à l’occasion de laquelle il a souligné la volonté résolue de son pays de respecter le droit fondamental à la vie et à la dignité humaine et a annoncé sa décision d’adhérer au Deuxième Protocole facultatif.

Cette décision est conforme aux valeurs et aux principes de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe énoncés par la Résolution 2193 (2017) «Les relations du Conseil de l’Europe avec le Kazakhstan». Elle témoigne également de la détermination du Kazakhstan à lutter contre cette peine cruelle et inhumaine et à s’inscrire dans une tendance abolitionniste croissante.

Le Kazakhstan est un important partenaire du Conseil de l’Europe dans le cadre des deuxièmes «Priorités de coopération de voisinage pour le Kazakhstan» adoptées par le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe le 4 avril 2019.

Nous appelons par conséquent le Kazakhstan à suivre les principes susmentionnés pour édifier un État évolué sur le plan démocratique et axé sur les droits humains.

;