Logo Assembly Logo Hemicycle

Le rôle des lieux de mémoire: lieux de commémoration et d’éducation à la citoyenneté démocratique

Proposition de résolution | Doc. 15471 | 08 mars 2022

Signataires :
M. Roberto RAMPI, Italie, SOC ; Mme Marina BERLINGHIERI, Italie, SOC ; M. Bertrand BOUYX, France, ADLE ; M. Maurizio BUCCARELLA, Italie, SOC ; Mme Sabrina DE CARLO, Italie, NI ; M. Fabio DI MICCO, Italie, NI ; Lord Alexander DUNDEE, Royaume-Uni, CE/AD ; M. Constantinos EFSTATHIOU, Chypre, SOC ; M. Yunus EMRE, Turquie, SOC ; Mme Christiana EROTOKRITOU, Chypre, SOC ; M. Emilio FLORIS, Italie, PPE/DC ; Lord George FOULKES, Royaume-Uni, SOC ; M. Carlos Alberto GONÇALVES, Portugal, PPE/DC ; M. Paolo GRIMOLDI, Italie, CE/AD ; M. Andries GRYFFROY, Belgique, NI ; Mme Linda Hofstad HELLELAND, Norvège, PPE/DC ; Mme Maria-Gabriela HORGA, Roumanie, PPE/DC ; Mme Fiona O'LOUGHLIN, Irlande, ADLE ; Mme Catia POLIDORI, Italie, PPE/DC ; M. Frédéric REISS, France, PPE/DC ; M. Alberto RIBOLLA, Italie, CE/AD ; Mme Maria RIZZOTTI, Italie, PPE/DC ; Mme Tatjana ROJC, Italie, SOC ; M. Stefan SCHENNACH, Autriche, SOC ; M. Zeki Hakan SIDALI, Turquie, ADLE ; Mme Jane STEVENSON, Royaume-Uni, CE/AD ; M. Nicos TORNARITIS, Chypre, PPE/DC ; M. Manuel VESCOVI, Italie, CE/AD

Dans sa Résolution 2426 (2022) et sa Recommandation 2224 (2022) «L’Observatoire de l’enseignement de l’histoire en Europe», l’Assemblée parlementaire affirme que «l’enseignement de l’histoire joue un rôle essentiel pour renforcer les compétences des jeunes à participer et à adhérer pleinement à la culture démocratique. La connaissance de l’histoire et l’examen critique des systèmes politiques, sociaux, culturels et économiques et de leurs interactions posent le fondement d’un débat plus nuancé et mutuellement respectueux, ainsi que d’une compréhension plus approfondie du passé et du présent, et préparent les jeunes à prendre une part active à la vie démocratique.»

Au titre du suivi et en lien avec le rapport intitulé «La liberté des médias, la confiance du public et le droit de savoir des citoyens» (Doc. 15308), l’Assemblée pourrait analyser le rôle important des lieux de patrimoine et des événements qui commémorent l’histoire douloureuse des 19e et 20e siècles. Par les liens qu’elle établit entre des événements historiques sensibles et l’époque actuelle, la commémoration devient un facteur de guérison et de résilience à la suite du traumatisme, ainsi que de réconciliation et de solidarité, porteur d’un avenir plus positif.

Il serait important d’explorer du point de vue de l’éducation la manière dont le Conseil de l’Europe pourrait contribuer à favoriser un usage positif de la commémoration, en tant qu’outil permettant d’approfondir une compréhension nuancée des événements, de les recontextualiser au sein de perspectives historiques multiples et d’amener les jeunes à envisager ces événements sous l’angle des droits de l’homme et de la démocratie.

Cette étude pourrait porter sur les connexions entre, premièrement, les méthodes innovantes permettant, dans le cadre de l’enseignement de l’histoire, d’évoquer un passé sensible dans le contexte de sociétés de plus en plus multiculturelles, deuxièmement les manières d’aborder les lieux de patrimoine et de commémoration selon une approche démocratique basée sur les principes de la Convention de Faro et, enfin, le rôle des institutions culturelles (musées et archives), du secteur de l’audiovisuel et des artistes pour contribuer à replacer dans leur contexte les événements historiques sensibles et controversés.