Logo Assembly Logo Hemicycle

Promotion du bien-être mental et de la santé mentale dans les établissements scolaires

Proposition de résolution | Doc. 15565 | 23 juin 2022

Signataires :
Mme Luz MARTINEZ SEIJO, Espagne, SOC ; Mme Nerea AHEDO, Espagne, ADLE ; Mme Isabel ALVES MOREIRA, Portugal, SOC ; Mme Margreet De BOER, Pays-Bas, SOC ; Mme Doris BURES, Autriche, SOC ; Mme Klotilda BUSHKA, Albanie, SOC ; Mme María Luisa BUSTINDUY, Espagne, SOC ; M. Pedro CEGONHO, Portugal, SOC ; Mme Lise CHRISTOFFERSEN, Norvège, SOC ; M. Boriss CILEVIČS, Lettonie, SOC ; M. Titus CORLĂŢEAN, Roumanie, SOC ; Mme María FERNÁNDEZ, Espagne, SOC ; M. Pierre-Alain FRIDEZ, Suisse, SOC ; Mme Blerina GJYLAMETI, Albanie, SOC ; M. Antón GÓMEZ-REINO, Espagne, GUE ; M. Antonio GUTIÉRREZ LIMONES, Espagne, SOC ; M. Sergio GUTIÉRREZ PRIETO, Espagne, SOC ; M. Mogens JENSEN, Danemark, SOC ; M. Miloš KONATAR, Monténégro, SOC ; Mme Carmen LEYTE, Espagne, PPE/DC ; Mme Isabel MEIRELLES, Portugal, PPE/DC ; M. Paulo MONIZ, Portugal, PPE/DC ; M. Paulo PISCO, Portugal, SOC ; Mme Catarina ROCHA FERREIRA, Portugal, PPE/DC ; Mme Selin SAYEK BÖKE, Türkiye, SOC ; M. Stefan SCHENNACH, Autriche, SOC ; Mme Lise SELNES, Norvège, SOC ; Mme Susana SUMELZO, Espagne, SOC ; M. Maksim VUČINIĆ, Monténégro, SOC

La santé mentale représente un problème croissant dans le monde et en Europe. Ces problèmes de santé mentale sont plus préoccupants encore pour les enfants et les adolescents, car ils peuvent nuire à leurs résultats scolaires et à leur développement personnel et social, et donc porter atteinte à leur droit à l’instruction (article 2 du Premier Protocole additionnel à la Convention européenne des droits de l'homme).

D’après les données de l'OCDE, 11,9 % des enfants souffrent d'une forme de trouble mental. Cette situation a été qualifiée de «crise souterraine» ou «d'épidémie silencieuse». Les problèmes de santé mentale ont un lien avec les brimades, la fréquentation scolaire et les risques de suicide. La pandémie de covid-19 a aggravé cette situation, en accentuant le stress des enfants et en les isolant, les privant ainsi de leurs camarades de classe.

Nous savons que les établissements scolaires et les enseignants peuvent jouer un rôle, en contribuant à identifier les élèves aux prises avec des problèmes mentaux, comme l'anxiété ou la dépression, à les soutenir et à les aider à les surmonter.

Nous savons également que les systèmes éducatifs peuvent favoriser la résilience et le bien-être mental des élèves tout au long du cursus scolaire et que les établissements scolaires peuvent prévenir toute une série d'expériences négatives, en constituant une solide communauté qui procure aux élèves, aux familles et aux enseignants le sentiment d’en faire partie.

Les établissements scolaires et les enseignants sont déjà confrontés, surtout après la pandémie de covid-19, à de nombreux défis et difficultés. En outre, peu d'enseignants ont reçu une formation spéciale en santé mentale et très peu d’établissements scolaires disposent de ressources de soutien psychologique spécifiques et adaptées à leurs élèves.

Il convient par conséquent que l'Assemblée parlementaire appelle le Conseil de l'Europe à aider les États membres à élaborer des lignes directrices et des recommandations communes sur la promotion du bien-être mental et de la santé mentale à l'école, notamment tout au long de la formation des enseignants.