Logo Assembly Logo Hemicycle

M. Serhii KIRAL

Mandats

Dans les groupes politiques

  • Vice-Président·e : Groupe des conservateurs européens du 08/04/2019 au 29/09/2019
  • Bureau : Groupe des conservateurs européens du 22/01/2018 au 07/04/2019
  • Membre : Groupe des conservateurs européens du 24/06/2015 au 21/01/2018
  • Membre : Membres n'appartenant à aucun groupe politique du 26/01/2015 au 23/06/2015

A l'Assemblée

  • du 26/01/2015 au 29/09/2019 Suppléant·e-Ukraine

Dans les commissions et sous-commission(s)

  • Premier Vice-Président·e : Commission du Règlement, des immunités et des affaires institutionnelles (du 20/03/2019 au 29/09/2019)
  • Membre : Commission du Règlement, des immunités et des affaires institutionnelles (du 24/01/2019 au 19/03/2019)
  • Premier Vice-Président·e : Commission du Règlement, des immunités et des affaires institutionnelles (du 26/01/2018 au 20/01/2019)
  • Vice-Président·e : Commission du Règlement, des immunités et des affaires institutionnelles (du 24/01/2018 au 25/01/2018)
  • Membre : Commission du Règlement, des immunités et des affaires institutionnelles (du 25/01/2016 au 23/01/2018)
  • Titulaire : Commission des questions sociales, de la santé et du développement durable (du 26/01/2015 au 29/09/2019)
  • Vice-Président·e : Sous-commission de la santé publique et du développement durable (du 27/04/2017 au 24/01/2018)
  • Titulaire : Sous-commission sur les enfants (du 27/04/2017 au 29/09/2019)
  • Titulaire : Sous-commission de la santé publique et du développement durable (du 27/04/2017 au 23/01/2019)
  • Membre : Sous-commission sur la déontologie (du 26/01/2017 au 20/01/2019)
  • Président·e : Sous-commission de l'environnement et de l'énergie (du 28/01/2016 au 25/01/2017)
  • Titulaire : Sous-commission du Prix de l'Europe (du 28/01/2015 au 29/09/2019)
  • Titulaire : Sous-commission de l'environnement et de l'énergie (du 28/01/2015 au 25/01/2017)
  • Remplaçant.e de M. Oleksii GONCHARENKO (Titulaire) : Sous-commission de la santé publique et du développement durable (du 24/01/2019 au 29/09/2019)

Interventions

Derniers discours

26/06/2019 | 15:53:11 Je vous remercie, Madame la Présidente. En effet, je ne dirais pas que c'est un moment heureux. C'est un triste moment pour l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Si vous avez suivi la réaction après le vote d'hier sur le rapport De Sutter, dans toute l'Europe et l'Union européenne, l'explosion de colère, la déception et la dépression, même à propos de ce qui se passe avec les principes et les valeurs dans cette organisation. C'est stupéfiant. Je ne pense pas que nous ayons besoin... 11/04/2019 | 10:34:58 Je félicite le rapporteur et l’ensemble de la commission pour cet excellent travail. En tant que membre de la commission du Règlement, j’ai le souvenir de débats très longs et très approfondis concernant les éléments contenus dans ce rapport. Je soutiens, de manière générale, les propositions qu’il présente. Il s’agit principalement de mesures techniques visant à renforcer notre Assemblée et son fonctionnement. Certaines mesures ont pu, certes, susciter des interrogations, notamment la... 10/04/2019 | 17:41:07 La Fédération de Russie : qu’est‑ce qu’on en entend parler aujourd’hui ! Cela me surprend, voire m’embarrasse, parce que j’avais été convaincu par la Présidente, par le Secrétaire Général et par les présidents des groupes politiques que ce rapport n’avait rien à voir avec la Fédération de Russie, mais qu’il visait à nous soumettre une nouvelle belle idée, celle d’un renforcement du dialogue entre nos organes statutaires. Voilà qui aurait pu me convenir, même si je crois qu’il ne faut pas... 24/01/2019 | 19:03:04 La situation de la Convention‑cadre dans les différents États membres crée des disparités au sein du Conseil de l’Europe. Le rapport traite surtout du cas des huit États membres qui n’ont toujours pas pleinement adhéré à la Convention. La Belgique, la Grèce, l’Islande et le Luxembourg l’ont signée mais ne l’ont pas ratifiée tandis que l’Andorre, la France, Monaco et la Turquie ne l’ont ni signée ni ratifiée. Monaco affirme que la majorité de ses ressortissants est de fait minoritaire sur son... 24/01/2019 | 11:24:52 La communauté internationale doit commencer à prendre la situation au sérieux. La Fédération de Russie s’est transformée en un État qui viole le droit international, notamment l’accord de 2003 sur le libre passage dans la mer d’Azov et le détroit de Kertch. Cet accord garantit ce libre passage et cette libre circulation aux deux pays. Voilà une confirmation de la théorie de Clausewitz : « La guerre n’est que la simple continuation de la politique par d’autres moyens. » Plus nous discuterons...

Activités