Logo Assembly Logo Hemicycle

L’Italie est mal préparée pour faire face à l’afflux de migrants, selon une commission

Strasbourg, 3.10.2013 – L’Italie a montré, une fois de plus, qu’elle était mal préparée pour faire face à une nouvelle vague de migrations mixtes sur ses côtes. D’après un projet de rapport émanant de la commission des migrations de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), le système d’accueil, de recensement et de gestion des flux migratoires mixtes ne semble guère adapté à son objet.

La politique italienne facilite la recherche de la juridiction la plus avantageuse pour la demande d’asile, déclare la commission dans un projet de résolution approuvé aujourd’hui, qui appelle l’Italie à faire tout son possible pour que les personnes entrées dans le pays par des voies illégales ne poursuivent pas leur voyage vers d’autres Etats membres du Conseil de l'Europe.

L’Italie doit élaborer une politique cohérente pour repérer, identifier, informer et enregistrer les migrants en situation irrégulière, les demandeurs d’asile et les réfugiés qui arrivent sur ses côtes et renvoyer les individus qui n’ont pas besoin d’une protection internationale, ont indiqué les parlementaires.

Les autres Etats membres du Conseil de l'Europe et l’UE devraient faire preuve d’une plus grande solidarité avec l’Italie et les autres pays européens actuellement les plus exposés à des arrivées de migrants des pays du Sud de la Méditerranée.

En attendant, « la confusion et le chaos » entourent toujours les opérations de sauvetage de migrants en situation irrégulière, de demandeurs d’asile et de réfugiés en mer Méditerranée, mettant en lumière « la nécessité de clarifier d’urgence les responsabilités ».