Logo Assembly Logo Hemicycle

Les migrants apportent un réel bénéfice à la société européenne

Les migrants – qui représentent 8,7% de la population européenne – apportent dans les faits une contribution importante à la société, tant sur le plan économique, démographique, culturel que politique, affirme la Commission des migrations de l’APCE. Le rapport d’Athina Kyriakidou (Chypre, SOC), adopté aujourd’hui par la commission, réfute l’idée selon laquelle les migrants représentent une charge pour les finances publiques.

Au contraire, selon le texte adopté, les migrants comblent les pénuries de main-d’œuvre en acceptant des emplois peu rémunérés, précaires, dangereux et pénibles que beaucoup de nationaux refusent d’exercer. Dans certains pays, sans les migrants, des secteurs entiers de l’économie – tels que la construction, l’agriculture saisonnière, le tourisme, les services de santé, les services à domicile – seraient paralysés. Le rapport indique que leur contribution en tant qu’entrepreneurs est aussi importante, puisqu’ils emploient 2,4% de la population active dans les pays de l’OCDE, sans oublier la contribution des étudiants étrangers à l’économie.

Par ailleurs, la commission considère que les migrations constituent l’un des moyens de compenser les baisses de population et peuvent être source d’enrichissement sur le plan culturel pour les sociétés d’accueil, tout en contribuant au dialogue interculturel et interreligieux.

La commission a également souligné l’importance de l’intégration pour optimiser les bénéfices que les migrants peuvent apporter ; plus ce processus d’intégration sera rapide et efficace, plus la migration sera une expérience positive pour les migrants et pour les sociétés d’accueil. A cet égard, les politiques d’intégration sont un facteur clé, et la commission a encouragé les Etats membres à concevoir des politiques qui favorisent l’accès des migrants à l’emploi, qui leur offrent des possibilités d’éducation et de formation, et qui élargissent leur participation politique.

La commission a aussi pointé le regroupement familial, comme élément essentiel de l’intégration – des familles éclatées ne sont jamais pleinement intégrées – et précise que la lutte contre la discrimination et la promotion de l’égalité sont des facteurs importants pour l’intégration, dans le contexte actuel de violence raciste à l’égard des migrants dans certains pays comme la Grèce.