Logo Assembly Logo Hemicycle

Reconnecter via internet les institutions démocratiques avec les citoyens

« Il faut saisir l’opportunité de reconnecter, grâce à internet, les institutions démocratiques avec les citoyens qui s’en sont éloignés et il faut développer, notamment au sein de nos parlements, les capacités et compétences nécessaires pour exploiter ce potentiel bénéfique » a souligné aujourd’hui l’APCE au terme d’un débat sur ‘Internet et la politique’.

Selon les parlementaires, il faut accroître la capacité des institutions politiques – et notamment parlementaires – d’utiliser les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour « améliorer la transparence du processus décisionnel et le dialogue avec les citoyens ».

La résolution adoptée, basée sur le rapport d’Anne Brasseur (Luxembourg, ALDE) alerte du fait qu’internet accroît les risques d’abus et de dérives pouvant mettre en danger les droits de l’homme, l’Etat de droit et la démocratie. « Il faut empêcher que la Toile ne devienne de fait une zone de non-droit, un espace dominé par des pouvoirs cachés où aucune responsabilité ne pourrait être clairement attribuée ».

Selon les parlementaires, l’autorégulation est indispensable pour garantir la neutralité d’internet et devrait être stimulée; cependant, elle ne semble pas suffisante. Dans ce sens ils ont proposé une série de mesures tels que l’élaboration d’une réglementation cohérente et/ou l’incitation à une autoréglementation concernant la responsabilité des grands opérateurs d’internet et de soutenir la rédaction d’un Livre blanc du Conseil de l’Europe sur «La démocratie, la politique et internet».