Logo Assembly Logo Hemicycle

La violence à l’égard des femmes handicapées est une réalité invisible

« Les femmes handicapées ont quatre fois plus de risques de souffrir de violences sexuelles que les autres femmes », a déclaré Ana Peláez Narváez, membre du Comité des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées et Directrice des relations internationales de l’Organisation nationale espagnole des aveugles (ONCE), à l’occasion d’une audition sur « la violence à l’égard des femmes handicapées », tenue lors d’une réunion conjointe de la commission et du Réseau le 24 juin 2014 à Strasbourg.

« Elles sont également souvent privées de leurs droits sexuels et reproductifs et soumises aux stérilisations et avortements forcés » a-t-elle ajouté, tout en soulignant les difficultés rencontrées lorsqu’elles essayent de déposer une plainte et leur forte dépendance envers l’auteur des violences, souvent un membre de leur famille. « La violence à l’égard des femmes handicapées est une réalité invisible. Il est temps de donner de la crédibilité aux femmes handicapées victimes de violences ».

Selon Gill Hague, professeur sur la violence à l’égard des femmes au Centre d’études pour la recherche sur le genre et la violence (Ecole d’études politiques, Université de Bristol), « les femmes handicapées font souvent l’expérience de violences fréquentes, pénibles et pendant une longue durée, comprenant les violences sexuelles, émotionnelles, financières et physiques de la part de leur partenaire qui s’occupe souvent d’elles, de leur famille ou de l’assistant de vie. Les femmes handicapées sont fréquemment dans une situation d’isolation extrême, de vulnérabilité et de négligences extrêmes ».

« Les femmes et filles handicapées continuent d’être victimes de discriminations multiples, fondées sur leur handicap et sur leur genre. Elles doivent être traitées avec un respect intégral de leurs droits humains et nous devons leur permettre de s’épanouir dans la société sur la base d’une égalité totale », a déclaré Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l’Europe.