Logo Assembly Logo Hemicycle

Optimiser les priorités droits de l'homme entre l'UE et le Conseil de l'Europe

Anne Brasseur, Présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), a cherché à optimiser les priorités en matière de droits de l’homme et de démocratie entre les 28 pays de l’Union européenne et les 47 du Conseil de l’Europe, lors d’une série de réunions à Bruxelles avec les nouveaux dirigeants de l’UE, dont le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, la Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, et le Commissaire européen en charge de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, Johannes Hahn.

« Lors de nos entretiens, nous avons abordé certains des principaux défis liés aux droits de l’homme et à la démocratie auxquels est confronté notre continent, et sommes convenus du fait qu’ils ne sont pas géographiquement circonscrits à l’est, à l’ouest, au nord ou au sud. L’évolution du conflit auquel l’Ukraine et la Russie sont parties n’affecte pas seulement les populations de la région mais l’Europe entière. Il est particulièrement important que l’UE et le Conseil de l’Europe aient des positions coordonnées afin d’adresser des messages clairs et de trouver les bonnes solutions », a-t-elle déclaré.

La Présidente a par ailleurs mis en lumière certaines des autres préoccupations majeures de l’Assemblée parlementaire, notamment l’aggravation de la situation des défenseurs des droits de l’homme en Azerbaïdjan et la montée des mouvements extrémistes en Europe.

« Je suis très heureuse que M. Juncker ait accepté mon invitation à prendre la parole devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, lors de sa partie de session du mois de janvier 2015. Cet échange avec les parlementaires des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe nous permettra d’intensifier encore la coopération avec l’UE sur des questions liées à la démocratie et aux droits de l’homme en ces temps particulièrement difficiles », a déclaré la Présidente.

Mme Brasseur a également rencontré Martin Schulz, Président du Parlement européen, afin d’explorer les moyens d’étendre et d’améliorer la coopération entre les deux organes parlementaires de l’UE et du Conseil de l’Europe et leurs groupes politiques.
« Nous partageons pour l’essentiel les mêmes préoccupations, qu’il s’agisse des défis posés par l’extrémisme grandissant ou du traitement de la crise en Russie et en Ukraine. Nous avons été en mesure de discuter du problème politique de la Russie dans le contexte du Parlement européen et de l’APCE, mais aussi des moyens de rapprocher les chefs des groupes politiques » a conclu la Présidente.

L'Assemblée débattra d'un rapport sur les relations entre le Conseil de l'Europe et l'Union européenne lors de sa session de Janvier 2015.