Logo Assembly Logo Hemicycle

Garantir un traitement intégral aux enfants présentant des problèmes d’attention

Le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est l’un des troubles de l’enfance le plus souvent diagnostiqués au niveau mondial, touchant 3,3 millions d’enfants et d’adolescents rien qu’en Europe. Il s’agit est un trouble complexe, dès lors difficile à évaluer, ce qui augmente d’autant plus le risque d’erreur diagnostique.

En adoptant à l’unanimité les propositions de la rapporteure Silvia Bonet (Andorre, SOC), la Commission des questions sociales de l’APCE a demandé aux Etats membres du Conseil de l'Europe à s’attaquer aux facteurs de risque favorisant un diagnostic erroné du TDAH, en veillant notamment à assurer une formation appropriée des professionnels de santé sur le diagnostic et le plein respect des procédures de diagnostic figurant dans les lignes directrices nationales et internationales.


Les gouvernements, selon la Commission, devraient suivre une approche intégrale pour le traitement du TDAH et à veiller à ce que les psychostimulants soient utilisés en dernier recours en donnant la priorité aux interventions comportementales et au soutien scolaire.

Ils devraient également financer la recherche sur les facteurs environnementaux intervenant dans le TDAH et promouvoir l’introduction de programmes d’identification et d’intervention précoces.