Logo Assembly Logo Hemicycle

UE et Conseil de l’Europe : unis et complémentaires dans la défense des droits sociaux

« En matière de droits sociaux, l’UE et le Conseil de l’Europe ont des rôles complémentaires à assumer ; tandis que l’UE se doit de garantir les droits sociaux par des décisions techniques et budgétaires, le Conseil exerce un contrôle politique des normes et de leur mise en œuvre », a déclaré Tuur Elzinga (Pays-Bas, GUE), nouveau Président de la Sous-commission sur la Charte sociale européenne de l’APCE, lors d’une conférence sur l’avenir de la protection des droits sociaux en Europe, organisée les 12 et 13 février à Bruxelles par la Présidence belge.

« Les terribles atteintes aux droits sociaux rapportées au cours de la conférence appellent une action politique visant à honorer les promesses et concrétiser les espoirs engendrés par les normes européennes. Un contrôle parlementaire est particulièrement utile pour assurer le respect des droits sociaux, à la fois au niveau national et européen.

Par l’application des normes européennes dans le domaine des droits sociaux, les institutions européennes font parfois face à un dilemme : faut-il donner la priorité aux libertés économiques ou aux droits sociaux ? Outre la question technique de l’harmonisation des normes se pose ici un problème d’ordre plus politique », a-t-il ajouté.

« La Résolution 2033 (2015) de l’APCE sur la protection du droit de négociation collective, y compris le droit de grève, encourage une vision politique novatrice pour en finir avec les programmes d’austérité. Le prochain rapport sur le nouveau modèle social européen, qui sera débattu en juin 2015, devrait également proposer des conceptions innovantes nécessaires à l’élaboration des politiques sociales futures », a conclu M. Elzinga.