Logo Assembly Logo Hemicycle

Anne Brasseur salue l’excellente coopération entre la Croatie et le Conseil de l'Europe

A l’issue d’une visite de deux jours en Croatie, Anne Brasseur, Présidente de l’APCE, a salué l’excellente coopération entre la Croatie et le Conseil de l'Europe. « Au cours de ses 19 ans d’appartenance au Conseil de l'Europe, la Croatie a pleinement bénéficié des normes élevées qu’il propose. La Croatie a ratifié 92 conventions du Conseil de l'Europe et j’encourage les autorités à entretenir cette dynamique positive. Je salue en particulier le soutien apporté par le Premier ministre et le Président du Parlement à la ratification rapide de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, et j’espère que les procédures juridiques nécessaires seront bientôt menées à terme », a déclaré la Présidente de l’APCE.

« La Croatie, qui a adhéré à l’UE en 2013, est un exemple pour les pays de la région : le soutien et l’expertise du Conseil de l'Europe l’ont aidée à remplir les critères politiques d’adhésion, ainsi qu’à réformer son système judiciaire et à lutter contre la corruption », a souligné la Présidente de l’APCE. « J’encourage les autorités à partager avec les pays voisins leurs bonnes pratiques, mais aussi les enseignements tirés des erreurs qui ont pu être commises », a ajouté Anne Brasseur.

La Présidente de l’APCE a aussi encouragé les autorités à poursuivre le processus de réforme. « S’il est important d’établir des lois et des institutions, il est cependant beaucoup plus long et difficile de les faire fonctionner efficacement. Pour progresser, il est utile d’évaluer de manière critique ce qui a été réalisé», a rappelé Anne Brasseur, en proposant le soutien du Conseil de l’Europe pour améliorer encore l’efficacité de la justice, faire mieux connaître aux juges les normes de la Convention européenne des droits de l'homme, promouvoir la protection des droits des minorités et combattre efficacement la corruption.

Anne Brasseur a salué tout particulièrement l’action du Parlement croate et de la délégation croate à l’Assemblée en ce qui concerne les suites sonnées aux résolutions de l’Assemblée et au contrôle de l’exécution des arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme. « La tenue de débats annuels sur la jurisprudence de la Cour, auxquels participent le ministre de la Justice, les juges de la Cour constitutionnelle et de la Cour suprême et l’agent du Gouvernement auprès de la Cour, permet de sensibiliser les parlementaires aux normes de la Convention et leur donne les informations et les outils nécessaires pour examiner les textes législatifs proposés sous l’angle de la CEDH », a souligné la Présidente de l’APCE.

Lors de ses entretiens, il a aussi été question de la lutte contre le discours de haine et contre les manifestations d’extrémisme et de terrorisme. « Je suis entièrement d’accord avec M. Josip Leko, Président du Parlement croate, pour considérer que nous devons répondre au discours de haine en renforçant nos institutions démocratiques », a affirmé la Présidente de l’APCE. « Il incombe tout particulièrement aux responsables politiques de promouvoir l’intégration, la tolérance et le respect. Toutes les forces politiques démocratiques doivent s’élever contre les propos populistes et nuisibles à la cohésion, contre l’intolérance et contre le discours de haine », a souligné Anne Brasseur dans son allocution devant le Parlement croate.

« Cela a été un honneur pour moi de pouvoir rencontrer la Présidente de la République, Kolinda Grabar Kitarović, peu après le début officiel de son mandat. Notre entretien – sur la coopération régionale et la réponse du Conseil de l’Europe à la crise ukrainienne, a été particulièrement intéressant et stimulant. Je salue l’attachement de la Présidente aux normes et aux valeurs européennes et je me réjouis de l’accueillir dans l’hémicycle lors d’une prochaine session de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe », a indiqué Anne Brasseur après sa rencontre avec la Présidente croate.

S’exprimant au sujet de la coopération régionale, Anne Brasseur a encouragé les pays de la région à continuer de promouvoir le dialogue et la réconciliation, et notamment à traiter la question du retour et de l’intégration des réfugiés et à coopérer dans le domaine des poursuites pour crimes de guerre. « Il ne peut y avoir d'impunité pour des violations de droits de l'homme, et encore moins pour des crimes d’une telle gravité », a déclaré Anne Brasseur lors de son allocution devant le Parlement croate.
S’exprimant sur la crise en Ukraine, Anne Brasseur a rappelé la nécessité de respecter le droit international et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, et a réitéré son appel à toutes les parties à appliquer scrupuleusement l’accord de Minsk.

Lors de sa visite, elle a rencontré le Président de la Croatie, Kolinda Grabar Kitarović, le premier Vice-Premier ministre Zoran Milanović, le Président du Parlement Josip Leko, le premier ministre Zoran Milanović, le Président du Parlement de Croatie, Josip Leko, le premier Vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères de l’Europe et de l’intégration Vesna Pusić, les présidents et membres des commissions parlementaires des droits de l’homme et des droits des minorités, de la législation et du système judiciaire, ainsi que les membres de la délégation croate auprès de l’Assemblée.

Anne Brasseur, s’est adressée au parlement croate et a prononcé un discours à l’Université de Zagreb.