Logo Assembly Logo Hemicycle

Le Bélarus appelé à faire des efforts envers l’APCE

« C’est la première visite d’un rapporteur de l’APCE depuis plus de cinq ans et il est grand temps que le Bélarus et notre Assemblée commencent à regarder dans la même direction, instaurent une relation de confiance réciproque et entament une collaboration honnête, transparente et régulière », a déclaré Andrea Rigoni (Italie, ADLE), rapporteur sur la situation au Bélarus, en insistant sur l’importance d’une reprise progressive du dialogue entre l’APCE et le Parlement du Bélarus, à l’issue d’une visite de travail de deux jours à Minsk (25-26 février).

« Cependant, des efforts sont nécessaires », a-t-il souligné. « Il va de soi que les principes du Conseil de l’Europe demeureront non négociables pour notre Assemblée. Les dirigeants du Bélarus connaissent parfaitement les mesures spécifiques à prendre pour attester d’une authentique ouverture du dialogue - dont la libération de tous les prisonniers politiques et l’instauration d’un moratoire sur les exécutions comme première étape vers l’abolition de la peine de mort », a-t-il conclu.

M. Rigoni a évoqué la possibilité d’inviter le Bélarus à assister à une conférence régionale organisée par l’APCE les 4 et 5 juin 2015 à Paris - avec la participation de délégations d’Arménie, d’Azerbaïdjan, de Géorgie, de Moldova et d’Ukraine - et consacrée à « La mise en œuvre du droit à des élections libres : le défi de l’application des lois électorales et du respect des normes du Conseil de l’Europe ». Il a également pris note d’une éventuelle invitation à l’APCE, à observer les élections présidentielles de novembre 2015.

Enfin, le Rapporteur a procédé un échange de vues avec des figures de l’opposition extraparlementaire, des journalistes indépendants et des défenseurs des droits de l’homme ; il a également visité le Point d’information du Conseil de l’Europe et discuté des activités de l’Organisation avec un groupe d’étudiants de l’université de Minsk.

Le statut « d’invité spécial » du Parlement du Bélarus auprès de l’Assemblée parlementaire a été suspendu par l’Assemblée en janvier 1997.