Logo Assembly Logo Hemicycle

La nouvelle loi russe sur les ONG étrangères ‘indésirables’met en danger la liberté d'expression

« Nous faisons part de notre très vive inquiétude concernant la nouvelle loi relative aux organisations étrangères ‘indésirables’ en Russie, qui met en danger le droit à la liberté d’expression de l’opposition politique, des médias et de la société civile », ont déclaré Theodora Bakoyannis (Grèce, PPE/DC) et Liliane Maury Pasquier (Suisse, SOC), corapporteures de la Commission de suivi de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) pour la Russie.

« Le plein respect de la liberté d’expression, de réunion et d’association est une condition indispensable au fonctionnement de toute société démocratique et pluraliste. Les ONG constituent la richesse des processus démocratiques, qui doivent être encouragés et non pas entravés », ont-elles ajouté.

La loi interdit les activités des organisations étrangères qui sont considérées comme une menace pour la sécurité de l’ordre constitutionnel russe et la capacité de défense du pays et punit quiconque collabore avec elles. « Elle crée donc des conditions qui mettent de toute évidence en doute le droit démocratique à la liberté d’expression pour tout civil ou toute organisation », ont souligné les corapporteures.

Elles appellent les autorités russes à faciliter le travail des militants, des ONG et des organisations médiatiques russes et à mettre le cadre législatif relatif aux ONG en conformité avec les normes du Conseil de l’Europe dans les plus brefs délais.