Logo Assembly Logo Hemicycle

Azerbaïdjan: Anne Brasseur outrée par les peines de prison envers Leyla et Arif Yunus

« Je suis choquée et indignée d’apprendre que Leyla et Arif Yunus ont été condamnés respectivement à huit ans et demi et sept ans de prison » a déclaré Anne Brasseur, Présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

« Le Conseil de l’Europe a multiplié les appels aux autorités azerbaïdjanaises pour qu’elles cessent leurs attaques sans précédent à l’encontre de la société civile, y compris les représailles et le harcèlement judiciaire auxquels sont soumis les défenseurs des droits de l’homme et les médias indépendants, et pour qu’elles règlent les problèmes qui font obstacle aux droits de l’homme dans le pays » a-t-elle indiqué.

« Malgré ces appels, la situation ne s’est pas améliorée. Elle a même empiré. Les personnes visées, la nature des charges portées contre elles, la durée des peines prononcées, les irrégularités manifestes dans le déroulement des procès, tout amène à douter de la volonté des autorités de respecter les valeurs fondamentales du Conseil de l’Europe. La décision d’aujourd’hui est une nouvelle preuve de la gravité et du caractère systémique des problèmes auxquels les droits de l’homme sont confrontés en Azerbaïdjan » a poursuivi la Présidente.

« Dans sa résolution de juin 2015 sur l’Azerbaïdjan, l’Assemblée appelle les autorités à mettre un terme à la répression systématique contre les défenseurs des droits de l’homme, les médias et tous ceux qui critiquent le gouvernement, à libérer tous les prisonniers politiques et à mettre un terme aux mesures de représailles à l’encontre de journalistes et d’autres personnes exprimant des opinions critiques.

La décision rendue aujourd’hui montre que Bakou reste sourde sourde à ces appels. C’est pourquoi j’exhorte une fois de plus les autorités à faire machine arrière et à réexaminer leur approche des droits de l’homme en tenant compte de leur engagement de respecter les valeurs et normes du Conseil de l’Europe ».