Logo Assembly Logo Hemicycle

Le maintien en détention de Nadia Savtchenko est 'un cas grave de persécution politique', selon la rapporteure

« La députée ukrainienne et membre de la Commission des migrations, des réfugiés et des personnes déplacées Nadia Savtchenko est toujours détenue en Fédération de Russie, ce qui constitue une violation flagrante des droits de l’homme et un cas grave de persécution politique d’une citoyenne ukrainienne en Russie », a déclaré Nellija Kleinberga (Lettonie, ADLE), rapporteure de l’Assemblée sur les préoccupations humanitaires concernant les personnes capturées pendant le conflit en Ukraine.

« Mme Savtchenko a été capturée au combat par des séparatistes le 17 juin 2014 alors qu’elle combattait dans les rangs du bataillon de fantassins volontaires Aïdar. Elle a été emmenée de force en Russie, où elle est emprisonnée illégalement depuis deux ans. Elle est accusée d’avoir fait du repérage d’artillerie et d’avoir délibérément guidé les tirs qui ont tué deux journalistes russes, MM. Korneliouk et Volochine. Selon les avocats de Mme Savtchenko, c’est impossible car elle a été capturée une heure avant l’attaque dont ces journalistes ont été victimes ».

« Le 17 décembre 2015, Mme Savtchenko a repris sa grève de la faim et son état de santé est aujourd’hui critique. Je pense que seule une pression internationale sur les autorités russes permettra de libérer Mme Savtchenko. Sa vie ne saurait être l’enjeu de manipulations politiques. Rien ne justifie le retard mis à traiter son affaire. J’appelle donc les autorités russes à faire tout leur possible pour accorder dans un délai raisonnable à Mme Savtchenko l’audience publique et équitable à laquelle elle a droit ».