Logo Assembly Logo Hemicycle

Moldova : les autorités doivent réaliser au plus vite des réformes crédibles

Les corapporteurs pour le suivi de la République de Moldova, Valentina Leskaj (Albanie, SOC), et Ögmundur Jónasson (Islande, GUE) ont appelé les autorités moldaves à adopter et à mettre en œuvre les réformes annoncées concernant « le ministère public, l’indépendance du système judiciaire, la pluralité et l’indépendance des médias, la lutte contre la corruption et la consolidation du système bancaire ». Selon les corapporteurs, la réforme judiciaire est l’élément essentiel de la démocratisation du pays.

Les autorités doivent adopter rapidement de nouvelles mesures pour assurer la séparation des pouvoirs, le respect de l’Etat de droit et la protection des droits humains fondamentaux, ont souligné les co-rapporteurs dans leur note d’information. C’est le système dans son ensemble qui doit être réformé, y compris les partis politiques, précise le texte. Les co-rapporteurs ont par ailleurs appelé toutes les parties prenantes à créer les conditions propices à la tenue d’élections libres et équitables, après la décision de la Cour constitutionnelle de rétablir l’élection directe du Président de la République.

Mme Leskaj et M. Jónasson ont ajouté qu’ils continueraient à suivre les affaires concernant Vlad Filat, ancien Premier Ministre, placé en détention provisoire, et Grigore Petrenco, ancien membre de l’Assemblée, dont la détention provisoire avait alors été assouplie en une assignation à domicile.

La note d’information déclassifiée le 21 avril par la commission de suivi, fait suite à une visite d’information des corapporteurs à Chisinau les 22 et 23 février derniers.