Logo Assembly Logo Hemicycle

Les corapporteures sont préoccupées par la détention et la condamnation de manifestants dont Alexei Navalny

Theodora Bakoyannis (Grèce, PPE/DC) et Liliane Maury Pasquier (Suisse, SOC), corapporteures de la Commission de suivi pour la Fédération de Russie, se sont déclarées profondément préoccupées par l’arrestation et la détention de centaines de manifestants dans toute la Fédération de Russie à la suite des manifestations anti-corruption à l’échelle du pays.

« Dans sa dernière note d’information d’octobre 2016 sur le fonctionnement des institutions démocratiques dans la Fédération de Russie, la Commission de suivi s’était déjà déclarée préoccupée par les entraves au droit à la liberté de réunion, notamment par des modifications restrictives apportées à la législation et des réactions disproportionnées de la police. Les arrestations massives d’hier ont renforcé nos inquiétudes à cet égard », ont déclaré les corapporteures.

Elles se sont déclarées tout particulièrement préoccupées par la détention et la condamnation d’Alexei Navalny, un blogueur anti-corruption et un militant de l’opposition de tout premier plan. Dans ce contexte, elles ont rappelé que selon la Cour européenne des droits de l'homme elle-même, il y a lieu de craindre qu'une précédente action en justice intentée contre lui ait une motivation politique. « Les développements d’hier suscitent de nouveau des craintes quant à l’équité des processus démocratiques en Russie et nous demandons instamment aux autorités de prendre toutes les mesures requises pour rétablir pleinement la confiance des citoyens dans l’impartialité du processus judiciaire » ont-elles ajouté.