Logo Assembly Logo Hemicycle

Les plans de la Présidence croate mettent l'accent sur la lutte contre la corruption

Marija Pejčinović Burić, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes de la Croatie, Présidente du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe a exposé les priorités de son pays pour les six mois de présidence du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe, dans un discours prononcé aujourd'hui devant l'Assemblée parlementaire.

Présentant les travaux de l'organe ministériel du Conseil, elle a déclaré que la lutte contre la corruption serait la première priorité, soulignant qu'il s'agissait d'une condition essentielle pour le développement d'une société ouverte, démocratique et sensible aux besoins de ses citoyens. Elle a annoncé une conférence en octobre, organisée avec le GRECO, l'organe de lutte contre la corruption du Conseil, qui examinera le rôle clé des médias dans la promotion de la transparence et de la responsabilité.

Parmi les autres priorités figurent la protection effective des droits des minorités nationales et des groupes vulnérables, le renforcement de l'autonomie locale et régionale et la protection du patrimoine culturel et des itinéraires culturels.

En ce qui concerne les défis auxquels le Conseil de l'Europe est confronté, Mme Pejčinović Burić a présenté une série de réformes connues sous le nom de « processus Elsinore », qui viserait à définir une vision commune pour l'avenir de l'Organisation, y compris la question cruciale du financement durable.

Elle a également mis en garde contre la « dégradation de la situation des droits de l'homme » dans les régions séparatistes de Géorgie, et a exprimé l'espoir de progrès dans la mise en place d'un cessez-le-feu en Ukraine, ainsi que la fin de la peine de mort au Bélarus.