Logo Assembly Logo Hemicycle

Face au terrorisme et à la radicalisation, une coopération internationale et des mesures de prévention

« La coopération internationale et interparlementaire est plus que jamais nécessaire pour contrer le terrorisme international, l’extrémisme violent et la radicalisation », a déclaré Liliane Maury Pasquier, Présidente de l’APCE, dans son allocution lors d’une conférence sur la lutte contre le terrorisme international à Saint-Pétersbourg. Evoquant la coopération juridique, la Présidente a rappelé que le Conseil de l’Europe avait développé de nombreux outils juridiques dans ce domaine, notamment la Convention pour la prévention du terrorisme et son Protocole additionnel.

« Pour combattre efficacement ce fléau, en plus de mesures juridiques et sécuritaires, nous avons besoin de nouvelles actions sous la forme d’un discours alternatif positif opposé à l’extrémisme », a ajouté la Présidente, qui a présenté un ensemble de mesures de prévention afin de mieux structurer les contre-discours face au terrorisme.

Parmi ces mesures, l’APCE propose tout d’abord de mettre en place des stratégies nationales de prévention de la radicalisation. Les hommes et les femmes politiques devraient élaborer des discours alternatifs positifs, flexibles et adaptés à la propagande terroriste. Mme Maury Pasquier a également souligné l’importance de travailler en priorité avec les communautés ainsi qu’avec la société civile, les responsables religieux et les responsables communautaires, tout en utilisant les différents types de médias.

« Nous devons condamner fermement toute utilisation du discours de haine et toutes celles et ceux qui propagent la haine et la violence. En tant que femmes et hommes politiques, il nous incombe de donner l’exemple » a déclaré la Présidente. Enfin, « des mesures doivent être prises pour promouvoir une éducation inclusive et assurer que les établissements scolaires jouent pleinement leur rôle dans la formation de citoyennes et de citoyens actifs doté·e·s d’esprit critique, et prêt·e·s à vivre dans une société plurielle » a conclu Mme Maury Pasquier.

Cette conférence était organisée par l’Assemblée interparlementaire de la Communauté des Etats indépendants et plusieurs autres Assemblées parlementaires, notamment l’APCE.