Logo Assembly Logo Hemicycle

Azerbaïdjan : des rapporteurs de l'APCE se déclarent préoccupés par la condamnation d'un représentant politique de l'opposition

Trois rapporteurs de l'APCE ont exhorté les autorités azerbaïdjanaises à réexaminer le cas du représentant de l'opposition Tofig Yagublu, qui vient d'être condamné à quatre ans et trois mois de prison pour ‘hooliganisme’.

M. Yagublu, l'un des principaux représentant politique de l'opposition azerbaïdjanaise et membre du Conseil national des forces démocratiques et du parti Musavat, a été condamné par le tribunal de district de Nizami le 3 septembre 2020.

« Nous sommes profondément préoccupés par les accusations des avocats de M. Yagublu selon lesquelles le procès était inéquitable, fermé au public et que toutes les requêtes de la défense ont été rejetées », ont déclaré les co-rapporteurs de suivi de l'APCE pour l'Azerbaïdjan, Sir Roger Gale (Royaume-Uni, CE/AD) et Stefan Schennach (Autriche, SOC), ainsi que le rapporteur de l'Assemblée sur les cas signalés de prisonniers politiques en Azerbaïdjan Sunna AEvarsdottir (Islande, SOC). « Nous sommes particulièrement alarmés par la sévérité de la peine et la décision de M. Yagublu de commencer une grève de la faim », ont-ils ajouté.

Les trois rapporteurs avaient déjà exprimé leur inquiétude lorsque M. Yagublu avait été arrêté le 22 mars 2020 pour avoir causé un accident de voiture et des lésions corporelles à un couple de la famille. « M. Yagublu se considère comme victime de provocation, affirmant qu’une autre voiture est entrée dans sa voiture alors qu’elle était garée et que le couple l’a agressé. Malheureusement, des accusations fabriquées de ‘hooliganisme’ ont été utilisées à plusieurs reprises dans le passé par les autorités azerbaïdjanaises pour faire taire l’opposition politique », ont-ils conclu.